Follow us on Twitter

Pour une politique éducative ambitieuse

04 avril 2012 Catégorie : Jeunesse Éducation populaire

Pour une politique éducative ambitieuse

Les Francas interpellent les candidats aux élections présidentielle et législatives et les appellent à « promulguer une loi cadre relative au service public d'éducation ».

Les programmes des différents candidats à l’élection présidentielle se découvrent de jour en jour… Il est toutefois difficile de s’y retrouver, car beaucoup d’entre eux privilégient avant tout les annonces « choc » afin d’occuper au maximum le devant de la scène médiatique. Au détriment, trop souvent, d’une réelle profondeur de discours. Comme le soulignent par exemple les propos de Daniel Cohn-Bendit sur Europe 1, le 30 mars dernier (« on s’emmerde dans cette campagne »), ou encore l’un des derniers sondages de l’IFOP qui estime qu’il y aura plus de 32% d’abstentionnistes au premier tour [un nouveau record en perspective !].

Pourtant, il existe des sujets rassembleurs et sur lesquels les Français s’interrogent ; la politique éducative en est un ! C’est pourquoi certaines fédérations de l’éducation populaire multiplient les communiqués de manière à interpeller les candidats sur l’urgence de la situation et à les pousser à réfléchir une bonne fois pour toutes à ces questions citoyennes. A l’instar des Francas qui ont rendu public début avril cinq propositions pour « une politique éducative ambitieuse » et qui appellent les candidats à la présidentielle et aux législatives à « promulguer une loi cadre relative au service public d'éducation pour la petite enfance, l'enfance et l'adolescence qui garantisse continuité et cohérence sur l'ensemble du territoire ».

Les propositions 2 et 3 de leur communiqué parlent notamment de problématiques en lien direct avec le secteur de l’animation. En effet, elles rappellent l’impérieuse nécessité de « mettre en œuvre une politique publique de développement des centres de loisirs éducatifs qui permette l’accessibilité à tous les enfants et adolescents » et d’« encourager et de valoriser l’engagement des jeunes ». Ces propositions sont peut-être synthétiques, mais elles ne cachent aucunement la volonté des Francas qui demandent par exemple « que soit mise en œuvre une politique publique de développement des centres de loisirs pour les enfants et les adolescents qui leur permette de remplir pleinement leur fonction éducative. » Ou qui rappellent le besoin de « favoriser les conditions de la participation des jeunes et de leur engagement individuel et collectif ».

Il ne reste plus maintenant qu’à espérer que les candidats daignent répondre à ces vraies questions et que le futur président porte ces propositions… et ce, dès le 7 mai, le jour où il y a 58 ans Boris Vian présenta la chanson du déserteur. Alors, « Monsieur le Président/Je vous fais une lettre/Que vous lirez peut-être/Si vous avez le temps… »

Le document « Pour une politique éducative ambitieuse » est bien entendu librement consultable sur le site Internet des Francas : www.francas.asso.fr

Commentaires (0)

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité. Option de connection ci-dessous