Un collectif réclame plus de reconnaissance des acteurs de l’animation et de l'éducation populaire

À la suite de la crise sanitaire actuelle, des professionnels du secteur de l’animation, regroupés au sein du "Collectif national de l’animation", dénoncent un manque de reconnaissance de leur travail par le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse à travers une lettre ouverte et cherchent à fédérer les acteurs de l’éducation populaire.









Entretien avec Gabriel Attal : ses ambitions pour le SNU, les politiques jeunesse, l'éducation populaire…

Gabriel Attal, Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Éducation nationale, chargé de la jeunesse et de la vie associative, a accepté de répondre à nos questions. Il s'exprime sur le Service national universel, mais aussi plus généralement sur le secteur de l’animation et les politiques jeunesse du gouvernement.













Pages

450 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM