14 ressources pour résister à l'accélération du monde – Photo © Estelle Perdu

14 ressources pour résister à l'accélération du monde

VIDÉOS

La marche selon David Le Breton
Le sociologue et anthropologue David Le Breton, interviewé dans Le Journal de l’Animation n° 213, explique dans cette vidéo le plaisir et la signification de la marche, soulignant ses vertus thérapeutiques face aux fatigues de l’âme dans un monde technologique.

La dictature de l'urgence par Gilles Finchelstein
Gilles Finchelstein, directeur général de la Fondation Jean-Jaurès, nous entraîne dans un vertigineux voyage au cœur de la dictature de l'urgence. Le culte de la vitesse et de l'instant bouscule toutes les facettes de nos vies personnelles – notre santé, nos repas, nos loisirs – et professionnelles – pression accrue, exigences de rentabilité croissantes. Il pèse aussi sur notre vie publique : les faits divers se traduisent immédiatement en lois, lesquelles sont de plus en plus souvent votées selon une procédure… d'urgence !

Éloge de la lenteur
Le journaliste Carl Honoré pense que l'accent mis par le monde occidental sur la rapidité nuit à la santé, la productivité et la qualité de la vie. Mais un contrecoup se prépare, les gens ordinaires commencent à ralentir leurs vies trop modernes.

Le culte de l'urgence
La sociologue et psychologue Nicole Aubert a mené de nombreuses recherches autour du coût humain de la performance. Elle a écrit différents ouvrages issus de ces recherches, notamment Le culte de l’urgence et @ la recherche du temps – Individus hyperconnectés, société accélérée : tensions et transformations. Elle fait part dans cette conférence, visible en trois parties, de ses réflexions autour de l’instantanéité, de l’immédiateté et de l’urgence, et de leurs conséquences sur la société et les humains qui la composent. Pour suivre cette conférence en vidéo : première partiedeuxième partietroisième partie.

Éloge de la lenteur et de la patience
Apprendre à ralentir, comme disait René Char dans un recueil au titre si beau (partagé avec Paul Eluard et André Breton) : Ralentir, travaux, de manière à devenir à son côté "un flâneur de circonstance", "un géographe des brindilles", "un océanographe des flaques", "un artiste de l’occasion". C’est cette hypothèse que développe ici le philosophe Éric Fiat.

Slow food
Slow Food se bat pour préserver la biodiversité alimentaire aux quatre coins du monde. La Fondation Slow Food pour la Biodiversité coordonne des projets de défense des traditions alimentaires locales, de protection des communautés de la nourriture, de préservation de la biodiversité alimentaire et de promotion des produits artisanaux de qualité, avec une attention croissante vers les pays du Sud.

Slow éducation
Pour les promoteurs du mouvement "Slow éducation" ou "Éducation lente", la manière d'apprendre prime sur les résultats aux examens. Ce reportage montre comment cette philosophie se décline aux quatre coins du monde.

LIVRES

Éloge de la lenteur
Carl Honoré, collection Poche, Marabout, 6,90 € (2019)
Et si un bon usage de la lenteur pouvait rendre nos existences plus riches ? À l'heure où la performance est requise sur tous les fronts de l'existence (travail, couple, famille, vie sociale et même... loisirs !), Carl Honoré enquête au cœur d'un mouvement baptisé "Slow", qui propose de rééquilibrer rapidité et lenteur dans notre vie, et de retrouver ce que les musiciens appellent le tempo giusto (en temps convenable).

Le culte de l'urgence – La société malade du temps
Nicole Aubert, Flammarion, 9 € (2009)
Avec l'avènement de la communication instantanée et sous la dictature du « temps réel » qui régit l'économie, notre culture temporelle est en train de changer radicalement. L'urgence a envahi nos vies : il nous faut réagir « dans l'instant », sans plus avoir le temps de différencier l'essentiel de l'accessoire. Dans une société fonctionnant souvent sur l'unique registre de la réactivité, se dessine le visage d'un nouveau type d'individu, flexible, pressé, collant aux exigences de l'instant ou à la jouissance qu'il procure, et cherchant dans l'intensité du moment une immédiate éternité.

Aliénation et accélération
Hartmut Rosa, La Découverte, 9 € (2014)
La vie moderne est une constante accélération. Ce livre examine les causes et les effets des processus d'accélération propres à la modernité, tout en élaborant une théorie critique de la temporalité dans la modernité tardive. Dans le sillage de son ouvrage Accélération (La Découverte, 2010), dont il reprend ici le cœur du propos de manière synthétique, Hartmut Rosa apporte de nouveaux éléments en rediscutant la question de l'aliénation à la lumière de la vie accélérée. Ainsi, il soutient et développe avec force l'idée que l'accélération engendre des formes d'aliénation sévères relatives au temps et à l'espace, aux choses et aux actions, à soi et aux autres. Sous la pression d'un rythme sans cesse accru, les individus font désormais face au monde sans pouvoir l'habiter et sans parvenir à se l'approprier.

Du bon usage de la lenteur
Pierre Sansot, Rivages, 7,65 € (2000)
Une certaine forme de sagesse se reconnaît à la volonté de ne pas brusquer la durée, de ne pas se laisser bousculer par elle, pour augmenter notre capacité à accueillir l'événement. Nous avons nommé lenteur cette disponibilité de l'individu. Elle exige que nous donnions au temps toutes ses chances et laissions respirer notre âme à travers la flânerie, l'écriture, l'écoute et le repos. Dans toutes ces expériences, la lenteur ne signifie pas l’incapacité d’adopter une cadence plus rapide. Elle se reconnaît à la volonté de ne pas brusquer le temps, de ne pas se laisser bousculer par lui, mais aussi d’augmenter notre capacité d’accueillir le monde et de ne pas nous oublier en chemin. Pierre Sansot donne quelques conseils concernant une politique de la ville, un certain emploi de la culture, un certain usage des sens.

L'éloge de l'éducation lente
Joan Domènech Francesch, Chronique Sociale, 14,50 € (2011)
Plus, plus tôt et plus vite ne sont pas synonymes de meilleur. L'auteur de cet ouvrage applique ce principe au champ éducatif – scolaire, familial et personnel : il envisage un temps qui permet notamment de retrouver le sens de la diversité des rythmes d'apprentissage. L'éducation lente ne signifie pas agir lentement, mais savoir trouver le temps adapté à chacun et à chaque activité. Éduquer lentement, c'est ajuster la vitesse au moment et à la personne. Faire un éloge de l'éducation lente, c'est faire l'éloge d'un modèle éducatif essentiel pour l'humanisation de la société.

Slow Food, manifeste pour le goût et la biodiversité : la malbouffe ne passera pas !
Carlo Petrini, Éd. Yves Michel, 14,70 € (2005)
Le plaisir de prendre le temps de manger ou de préparer soi-même un repas se fait rare. Avec l'ère du fast-food, des aliment synthétiques et des emballages plastiques, nous avons perdu de vue ce qu'est le processus naturel de semer, faire pousser, récolter... La dégradation de la nourriture, avec ses dimensions culturelles économiques et politiques, constitue une grave menace pour notre bien-être et notre santé. Comment protéger notre bien commun et préserver l'avenir ? En 1989, Carlo Petrini fonde à Paris l'association internationale Slow Food, dénonçant dans un manifeste les dérives de la malbouffe, et, plus globalement, militant pour la préservation des terroirs, des agricultures paysannes locales, des patrimoines gastronomiques, et pour l'éducation du goût. Cet ouvrage retrace les origines du mouvement.

Vite ! – Les nouvelles tyrannies de l’immédiat
Jonathan Curiel, Plon, 19,90 € (2020)
Tout va trop vite dans cette société qui célèbre l'instant aussi intensément qu'elle l'oublie. La vitesse impose une accélération de nos modes de vie de plus en plus déstabilisante. Politique, économie, entreprise, société, médias, relations humaines : nous ne vivons plus que dans l'instant avec la sensation d'être toujours dépassés, soumis au diktat de l'immédiateté. À travers une réflexion pluridisciplinaire ne s’interdisant aucune référence, de la philosophie à la téléréalité aux chaines d’information en continu en passant par la littérature, la politique et la sociologie, cet ouvrage se met au défi d’analyser ce nouveau raz de marée de l’immédiateté ainsi que ses manifestations dans notre quotidien.

Accédez ici au numéro 213 de novembre 2020 du Journal de l'Animation


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

450 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM