Aide à la formation Bafa : qui pourra en bénéficier et comment ? – Photo © Laurence Fragnol

Aide de 200 euros à la formation Bafa : qui pourra en bénéficier et comment ?

Sarah El Haïry, secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, avait annoncé le 25 octobre dernier l’attribution d’une aide de 200 euros pour 20 000 jeunes (soit une enveloppe totale de 4 millions d’euros) qui se formeraient au Bafa et au Bafd en 2022. Elle entendait ainsi répondre, au moins partiellement, à la pénurie de main d’œuvre rencontrée par les employeurs du secteur et les organisateurs d’accueils et de séjours.

On en sait désormais un peu plus sur les modalités selon lesquelles cette aide sera octroyée, après la publication d’une instruction ministérielle signée par Emmanuelle Pérès, directrice de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative.

Il est rappelé en préambule de cette instruction que "l'objectif de cette mesure est d'encourager [les stagiaires Bafa] à finaliser leur parcours de formation afin de leur permettre, le cas échéant, d'exercer au cours de l'année 2022 et plus particulièrement pendant les congés d'été, les fonctions d'animateurs dans les accueils collectifs de mineurs (ACM)".

Qui pourra bénéficier de cette aide ?

Selon l’instruction, "cette aide d'un montant de 200 € par jeune bénéficiera, en priorité, aux stagiaires en cours de formation Bafa s'inscrivant à un stage d'approfondissement ou de qualification se déroulant entre le 1er janvier et le 31 décembre 2022". Plus loin, il est précisé que "l'aide exceptionnelle, à vocation universelle, sera attribuée sans critère spécifique d'âge, de domiciliation et de situation sociale".

Contrairement à ce qui avait été évoqué en octobre par la ministre, cette aide ne sera donc pas réservée aux jeunes, et il n'y aura pas de critères sociaux pour pouvoir en bénéficier. On ignore donc sur quelle base l'aide sera accordée, mais on sait qu'elle ne sera pas accessible à tous les candidats au Bafa, puisque l'ambition affichée est d'en former plus de 50 000 en 2022. Premier arrivé, premier servi ? Autre différence de détail avec ce qu'avait annoncé Sarah El Haïry : la session de formation générale de nouveaux stagiaires qui entameront leur Bafa en 2022 ne sera donc pas éligible à cette aide. Celle-ci ne leur sera accordée que pour leur session d’approfondissement ou de qualification, à condition qu’elle soit réalisée avant la fin 2022.

Par ailleurs, on note que le Bafd, initialement cité par Sarah El Hairy, n’est pas du tout mentionné dans cette instruction. Fera-t-il l’objet d’un texte spécifique ?

À qui l’aide sera-t-elle versée ?

La circulaire indique que l’aide "sera versée sous forme de subvention aux organismes de formation habilités à organiser les sessions de formation conduisant à la délivrance du Bafa, qui la décompteront au bénéfice du stagiaire du coût de la session d'approfondissement ou de qualification Bafa au moment de son inscription. Les stagiaires seront informés du soutien octroyé par l'État par l'organisme de formation."

Il est précisé que "les stagiaires déjà inscrits depuis le 1er janvier 2022 à une session d'approfondissement ou de qualification pourront rétroactivement être remboursés du montant de l'aide par l'organisme de formation".

Comment sera-t-elle versée ?

Concrètement, "les organismes de formation concernés devront faire une demande préalable de subvention à la DRAJES compétente mentionnant le nombre de stagiaires potentiellement concernés et le coût des formations concernées par l'aide."

Cette demande de subvention doit être effectuée avant le 5 février par téléprocédure via Le compte asso, dans la ligne "Politiques partenariales JEP". Les organismes de formation ayant été avertis de cette procédure seulement le 1er février, ils ne disposent donc que de quelques jours pour monter leurs dossiers de subvention, à raison d’un par région. Et la tâche est d’autant plus ardue que, d’après nos informations, toutes les DRAJES ne mettent pas forcément en œuvre l’instruction ministérielle selon les mêmes dispositions ! (ajout du 3/02 : la région Auvergne-Rhône-Alpes a apparemment décalé la date maximale de rendu des dossiers au 11 février)

Notons que la circulaire invite les organismes de formation "à envisager une évolution de leur programmation, afin de proposer le cas échéant un nombre de sessions d'approfondissement et qualification plus important, notamment lors des vacances de printemps 2022", on l’imagine dans le but de répondre à la hausse des inscriptions souhaitée par le ministère.

Après une première étude des demandes de subvention, "une convention devra être passée entre la DRAJES et l'organisme de formation indiquant précisément le nombre de stagiaires inscrits depuis le 1er janvier 2022 ou susceptibles de s’inscrire à une session d’approfondissement ou de qualification avant le 31 décembre 2022, le coût total représenté par ces inscriptions et le montant des aides demandées (nombre de stagiaires inscrits x 200 euros)." Cette convention obligera les organismes de formation à "déduire systématiquement du montant total de la formation devant être payée par le stagiaire, la somme de 200 euros correspondant à l'aide individuelle", en mentionnant explicitement que cette aide leur est accordée par l’État, par l’intermédiaire de la DRAJES de leur région.

L’instruction précise également qu’"à partir de 23 000 euros [de subvention], une convention financière devra [également] être passée" entre la DRAJES et l'organisme de formation.

De plus, "afin de permettre le suivi de la bonne utilisation des crédits par les organismes de formation d'une part, et de la consommation de l'enveloppe dédiée d'autre part, les organismes précités feront état au 10 juin 2022 du nombre de bourses effectivement attribuées, en indiquant les types de sessions sollicitées par les candidats (approfondissement ou qualification)."

Il est aujourd'hui difficile de savoir si les organismes de formation joueront le jeu, et d'évaluer l'impact de cette mesure sur le nombre de candidats qui complèteront réellement leur Bafa en 2022. Nous aurons sans doute de premiers éléments de réponse en avril, avec la tenue sur le terrain des sessions de formation des vacances de printemps.

> Téléchargez l’instruction n° 30 du 28 janvier 2022 relative aux conditions d'attribution de l'aide exceptionnelle aux stagiaires inscrits dans une formation préparant à la troisième session du brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur

> Téléchargez le modèle de convention établie entre l’organisme de formation habilité et la DRAJES compétente


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire