Assises de l’Animation : Sarah El Haïry annonce 25 mesures pour le secteur – Photo © Hamid Azmoun

Assises de l’Animation : Sarah El Haïry annonce 25 mesures pour le secteur

Interpellée par les différents acteurs du secteur de l’animation, associations de jeunesse et d’éducation populaire, collectivités territoriales et syndicats, la Secrétaire d’État en charge de la Jeunesse et de l’Engagement avait lancé ces assises en novembre 2021, pour tenter de faire face à la crise que traversaient les différents acteurs. S’il s’agissait au départ de trouver une solution pour résoudre les difficultés de recrutement, les différents ateliers et rencontres ont conduit Sarah El Haïry à jeter les bases d’une réforme plus ambitieuse, qui sera notamment portée par un "Comité de filière Animation" dont la présidence a été confiée à Yves Blein (voir plus bas).

3 axes et 25 mesures pour "inventer l’animation de demain"

Quelle belle manière de souffler les 50 bougies du Bafa que de mettre à l’honneur les centaines de milliers d’animatrices et d’animateurs qui veillent sur les enfants, matin midi soir et pendant les vacances ! C’était en tout cas la volonté affichée de Sarah El Haïry, qui avait évoqué avec nous en octobre la prise de conscience du gouvernement envers les invisibles de l’animation. Reconnaissant une attention longtemps insuffisante envers notre secteur, elle a redit ce mardi son engagement à voir changer les choses, des rémunérations insuffisantes aux formations difficilement accessibles en passant par le temps partiel subi et le manque de perspectives professionnelles. C’est donc bien dans l’idée de mettre fin à la précarité du secteur que les axes de travail présentés dévoilent 25 mesures, qui restent souvent de nature programmatique.

Le plan d’action est structuré autour de trois axes : 1/ Renforcer la complémentarité éducative dans les territoires, 2/ Renouveau de l’animation professionnelle, 3/ Renouveau de l’animation volontaire. Si certaines mesures déclinent ces axes de manière concrète, sept d’entre elles sont des "mesures feuille de route" destinées à être travaillées par une nouvelle instance, le "Comité de filière Animation".

Sarah El Haïry a présenté son plan d'actions pour l'animation à Paris, à la MJC Hauts de Belleville, le mardi 22 février. Photo © Hamid Azmoun

Notons parmi les autres mesures certaines déjà mises en place, comme le renforcement du Plan mercredi en 2022, et la fameuse aide de 200 euros pour les approfondissements Bafa destinée à favoriser les fins de parcours d’ici à l’été et à la rentrée scolaire. 20 000 bourses, annoncées sans conditions, dont la mise en place finalement conditionnée sur le terrain par les Drajes fait déjà réagir la Ministre : "Je referai un point sur les conditions mises en place par les Drajes et je les lèverai, puisque c’est une décision politique." D’autres étaient attendues, dans le droit fil des deux rapports réalisés par l’Inspection Générale sur les métiers du périscolaire et sur l’accès au Bafa :
•  suppression des jurys Bafa pour accélérer les parcours de formation des jeunes à partir de janvier 2023 et sous réserve de la mise en place d’un nouveau système de contrôle des organismes de formation,
•  création d’une "boussole" sur Internet, rassemblant toutes les aides disponibles, nationales et locales, permettant aux jeunes de calculer le reste à charge sur le coût de leur formation Bafa,
•  abaissement à 16 ans de l’âge d’entrée en formation dès le 1er juillet 2022,
•  valorisation des acquis du Bafa dans Parcoursup.

Enfin, et même si ce point a déjà suscité des réactions assez vives dans l’assistance, Sarah El Haïry s’est personnellement engagée à la fin du contrat d’engagement éducatif, qu’il s’agisse d’obtenir du Comité de filière une revalorisation significative de la rémunération ou bien encore de décider, sinon sa disparition, que le CEE soit réservé aux seuls accueils avec hébergement.

Vers une profonde restructuration de l’animation professionnelle

Deux mesures ont retenu notre attention :
•  l’intégration du directeur de l’accueil périscolaire au conseil d’école, symbole de la continuité éducative que souhaitent ensemble Sarah El Haïry et Jean-Michel Blanquer ;
•  une formation certifiante pour 2 500 animateurs professionnels, à travers une aide de 1 600 euros pour les entrées en CQP animateur périscolaire.

Cette dernière mesure est emblématique d’une position sans cesse rappelée ce matin par l’ensemble des intervenants : les animateurs en situation professionnelle doivent accéder à des formations professionnelles. Quelle que soit la valeur du Bafa, on ne doit pas durer dans l’animation sans qualifications professionnelles : "aucun animateur sans formation après trois années d’exercice professionnel".

À ce titre, la Ministre souhaite voir encouragée l’offre de formation initiale publique et gratuite, à travers le bac professionnel AEPA (Animation enfance et personnes âgées), une filière naissante très peu visible que la présidente de l’ANDEV Rozenn Merrien a évoquée dans son témoignage. Une simplification des certifications existantes doit aussi être recherchée, pour qu’elles correspondent mieux aux compétences attendues pour l’animation, l’encadrement d’équipes et la direction de structures. 

Création d’un Comité de filière Animation

C’est donc à Yves Blein que reviendra la délicate fonction de capitaine de ce que Sarah El Haïry a appelé une "équipe de France au service des enfants et des adolescents", étonnante représentation de cette nouvelle institution calquée sur le Comité de filière de la Petite enfance, mis en place par le Secrétariat d’État à l’Enfance et aux Familles en 2021. Le Comité de filière Animation aura concrètement pour mission de faire converger les acteurs du secteur et de garantir la mise en œuvre concrète du plan d’actions en suivant la feuille route fixée par le gouvernement.

Connu pour son parcours de parlementaire (il est député LREM depuis 2017), et aussi pour le rapport qu’il signait en janvier 2015 pour la simplification du droit des associations, Yves Blein est un acteur bien identifié dans les réseaux de l’économie sociale et solidaire et de l’Éducation populaire. Président de la Fédération Léo Lagrange et de l’UCPA, il partage l’ambition de la Ministre tout en se faisant fort de respecter les attentes du terrain rappelées en fin de matinée par Jean-Paul Carteret, vice-président de l’Association des maires ruraux de France ou Laurent Bruni, directeur général de l’UFCV et président du groupe de travail "animation volontaire" du CNAJEP.

Yves Blein présidera le Comite de filière Animation – Photo © Marc Guidoni

On pressent toutefois que la tâche du Comité de filière sera loin d’être aisée. Concilier les intérêts des employeurs, des organismes de formation, des collectivités, des animateurs… et des enfants et adolescents accueillis relèvera de la gageure, d’autant que les objectifs de la feuille de route ne sont pour l’heure pas accompagnés de moyens financiers. En effet la Ministre a annoncé une enveloppe globale de 64 millions d’euros pour 2022, mais celle-ci ne couvre que le développement du Plan mercredi (53 millions d’euros à destination des collectivités territoriales), la formation de 30 000 jeunes, dont 10 000 volontaires du Service civique, au Bafa (5 millions d’euros) et la formation de 2 500 animateurs professionnels non diplômés (4 millions d’euros).

Les mesures qui concernent l’amélioration des conditions d’emploi, des rémunérations, du statut ou encore de la formation continue des professionnels de l’animation, si elles font écho aux revendications portées par les animateurs lors des récents mouvements de grève du secteur, sont pour le moment à la fois non financées et non programmées dans le temps. Le sentiment est donc mitigé après les annonces de Sarah El Haïry, car si les ambitions affichées sont élevées, les garanties quant à leur mise en œuvre réelle restent hypothétiques. D’autant que les échéances électorales nationales à venir pourraient encore changer la donne.

Marc Guidoni et David Jecko

> Cliquez ici pour télécharger le plan "Pour un renouveau de l'animation en accueil collectif de mineurs" .


Commentaires (1)

  • anon

    Your writing is excellent, and the subject is quite interesting. I'll give you the address to my website.
    https://wordleanswertoday.org

    déc 16, 2022
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire