Carnets d'été - À vélo dans l'agglo !

Alors que les coureurs du Tour de France en décousent dans les Pyrénées, sur les pentes des cols de Peyresourde, du Tourmalet… sur le territoire de la communauté d’agglomération du Boulonnais, de très jeunes enfants expérimentent l’usage du vélo « sur deux roues » !

Médiatrice sociale, Vanessa Saint-Jean officie aux côtés de Yohan Ducamp, intervenant départemental de la Sécurité routière, dans l’ensemble des centre aérés afin que les petits puissent maîtriser l’équilibre d’une bicyclette. La jeune femme est titulaire du Bafa et d’un BPJEPS Loisirs tous publics. « Je suis intervenue auprès de tous les âges (petite enfance et seniors) dans des domaines très variés allant du sport au recyclage. » Quant à Yohan, il a une longue et solide expérience de terrain, principalement autour de la prévention de la délinquance et de la Sécurité routière.

Fédérer et dynamiser

Cette action vélo fait partie dans un cadre plus large de l’opération L’été dans l’agglo. « En 2003, il a été décidé de proposer à tous les jeunes de la communauté d’agglomération (125 000 habitants) des animations estivales éducatives », précise Maxime Bailleul, référent jeunesse et citoyenneté.

« Nous avons donc mis les gens autour d’une table pour partager les expériences et créer un projet commun. La première année, deux actions ont vu le jour pour les 12-16 ans, elles ont touché 300 jeunes. Ensuite nous sommes montés en puissance. Actuellement, il existe 30 animations pour les 3-18 ans. La fréquentation est également en hausse avec près de 4 000 jeunes touchés. »

L’agglomération n’est pas là pour financer mais bien pour coordonner. A présent les choses se font presque naturellement, avec de nombreux échanges entre les directeurs des structures, les animateurs et les jeunes. « Nous voyons des centres qui s’associent, ça dynamise le réseau et favorise les échanges entre les gens pour éviter les cloisonnements de population. Toutes les actions ont les mêmes buts : la prévention et la citoyenneté. »

A bas les roulettes !

Et la découverte du vélo par les 3-6 ans rentre parfaitement dans ce cadre. Les interventions pourraient aussi concerner les 6-8 ans mais, dans cette tranche d’âge, les lacunes cyclistes sont plus marginales.

Au départ de cette action, un constat simple : les tout-petits ne savent pas faire de vélo sans roulettes. Dès que Vanessa et Yohan arrivent, les enfants sont rassemblés en un groupe de 12 à 16 éléments, et lorsque les « grands » demandent qui sait faire du vélo, tous les doigts se lèvent… « Mais en fait, ils ont tous des roulettes qui les rassurent, ce qui fait de leur engin un quadricycle », souligne Yohan Ducamp.

Alors, les deux intervenants descendent la selle des petites bicyclettes de manière à ce que les enfants aient les pieds qui touchent le sol, puis ils retirent les roulettes. Pour ceux qui ne disposent pas de leur propre vélo, il y a 5 draisiennes (vélo sans pédalier) mises à disposition par l’agglomération. Ainsi, les petits peuvent expérimenter l’équilibre sur deux roues en s’aidant des jambes. Parfois, il suffit d’un quart d’heure pour que certains maîtrisent cette nouvelle façon de se comporter avec leur vélo. « C’est une action rapide », explique Vanessa Saint-Jean. « Un tiers des enfants sort des séances (1 h 30) en sachant rouler. D‘autres sont plus réticents, mais ils finissent par prendre confiance. »

Peu coûteuse

Cela fera bientôt 200 ans que la draisienne a été inventée, et les intervenants redonnent une seconde jeunesse à cet ancêtre du vélo. Depuis 5 ans, cette opération simple à mettre en place et peu coûteuse permet d’initier 300 enfants chaque été (juillet-août). « Les parents sont ravis de les voir revenir avec les roulettes à la main », plaisante Yohan Ducamp. « Au terme d’une courte expérimentation de l’équilibre sur deux roues, ils finissent par passer un cap. »

« Nous avons au fil du temps formé des directeurs de centre : ils peuvent ainsi réaliser eux-mêmes ce type d’opération. Pour une draisienne, il faut compter entre 60 et 150 euros (assumés par la communauté d‘agglomération). En dehors de ce budget, il suffit d’outils pour démonter les roulettes et baisser la selle ! »

 Sasha Terguev

 Renseignements : service Politiques solidaires et culturelles - Tél. 03 21 10 36 42 - Mail : yducamp@agglo-boulonnais.fr


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

400 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM