Carnets d’été : un centre social au cœur de son quartier

David Chalumeau choisit ses mots avec soin, et ses silences sont réfléchis. Ce Parisien de 39 ans ne quitte jamais ses habits d’animateur, même en vacances : on est animateur ou on ne l’est pas, même s’il est « nécessaire de bien dissocier sa vie professionnelle de sa vie familiale ». Ainsi, ses paroles se veulent au plus près de la réalité de son arrondissement et traduisent les actions mises en place par le centre social Espace Torcy (Paris, 18e). Les individualités s’effacent devant l’esprit collectif.

Des actions, cet été, il y en a eu plusieurs. En direction de publics différents mais toutes à l’image du travail mené au quotidien par la structure. On accompagne, on écoute, on partage les envies et on valorise les compétences. « Nous avons organisé une visite de Paris début juillet avec une quinzaine de jeunes. C’étaient des enfants bien repérés qui fréquentent l’accompagnement à la scolarité. Notre but était de les amener à sortir du quartier, surtout que certains d’entre eux n’avaient pas prévu de partir en vacances en raison du ramadan, et de leur montrer sous un angle touristique des monuments parisiens. On a donc préparé un circuit qui nous a menés à la tour Eiffel, aux Champs-Elysées, aux puces de Clignancourt, à Montmartre… On a même effectué une balade en bateau-mouche. »

Une action parfaitement ciblée, répondant à un besoin social et culturel, et en lien avec un autre projet proposé aux jeunes pendant l’année. « Nous leur avons demandé durant cette sortie de prendre un maximum de clichés de ce qu’ils voyaient et qu’ils jugeaient intéressants, en vue d’une prochaine exposition. Il nous restait en effet des appareils lomographiques et des pellicules, laissés par les professionnels venus de novembre à juin initier les jeunes à la photographie. » Une occasion de poursuivre cette initiation qui a rencontré un franc succès. Equipés de Diana +, les jeunes ont découvert la prise de photos, le cadrage, le développement… mais aussi la retouche. « Nous sommes méfiants face au numérique qui s’inscrit plutôt dans une démarche consumériste. C’est pourquoi ce projet, soutenu par la Fondation de France, les a amenés à découvrir la photographie… disons plus classique. »

Squares en fêtes

David Chalumeau n’a pas initié ce projet, comme il tient à le souligner. C’est l’équipe qui a pris les premiers contacts et, ensuite, qui l’a proposé aux usagers. « On parle souvent de participation des habitants aux actions d’un centre social. Mais, dans la réalité, il faut laisser des espaces de liberté pour qu’ils participent, proposent… Cela ne peut se faire sans une réelle volonté de l’équipe qui doit avant tout penser à répondre aux besoins. On attend surtout de nous une méthodologie de projets, des moyens pour mettre en œuvre les envies des uns et des autres. »

Ainsi, fin septembre, l’équipe de l’espace Torcy présentera de possibles collaborations à venir, en essayant de réunir un maximum de gens. « On rencontre pas mal de personnes tout au long de l’année et cela facilite les passerelles. De cette manière, on arrête toujours des pistes pour la rentrée. » Il y a donc déjà sur le gril des projets autour d’Homère et de l’Iliade, avec un squat d’artistes du quartier… et le centre Pompidou. Sans parler des éventuelles idées qui seront amenées par les habitants et les manifestations récurrentes, comme Squares en fêtes qui a lieu, chaque année, en juillet et août.

« Cette action est née dans les années 2000, et réunit le centre social et des partenaires associatifs locaux, comme les Petits débrouillards, Capoeira Viola, Art Exprim 18, etc. L’idée est de proposer en été des animations et projections gratuites au sein des squares du quartier. De notre côté, du 17 au 21 juillet, on a proposé une animation autour des arts circassiens. Le budget était de 5 000 €, tous les animateurs étaient présents. » Cela s’est révélé une opportunité de nouer de nouvelles amitiés et contacts, d’afficher le dynamisme du centre… Bref, de tisser du lien social et de prouver que l’espace Torcy est bien ancré dans le cœur des habitants.

Florent Contassot


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

400 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM