Ce que dit le projet de protocole sanitaire de réouverture des établissements scolaires – Photo © Estelle Perdu

Ce que prévoit le projet de protocole sanitaire de réouverture des établissements scolaires

Attention, cet article traite du projet de protocole. Les protocoles consolidés ont été publiés le 3 mai.

Le projet de protocole sanitaire en vue de la réouverture progressive des écoles et des établissements scolaires, prévue à partir du 11 mai a été préparé avec le Bureau Veritas. Très attendu par la communauté éducative, il doit être rendu public le 1er mai dans sa version définitive, qui pourrait comporter donc faire l'objet d'ajustements. Ce document reprend une bonne partie des préconisations du Conseil scientifique Covid-19.

Il est "destiné aux collectivités territoriales, aux services déconcentrés de l’État, aux directeurs et aux personnels de direction ainsi qu’à l’ensemble des communautés scolaires". Il est composé de deux guides d’une soixantaine de pages chacun - pour le premier et le second degré - ainsi que de "dispositifs d’affichage et de communication". Si ce protocole ne concerne pas directement les accueils collectifs de mineurs, on imagine malgré tout que si les accueils périscolaires sont autorisés à rouvrir en même temps que les écoles (ce qui n’a pas été dit explicitement par le gouvernement pour le moment), les consignes qui s’y appliqueront seront logiquement très similaires.

Distanciation, limiter le brassage des élèves, nettoyage…

Le protocole détaille les "facteurs dimensionnels et décisionnels" quant à la capacité d’accueil des établissements. "Il convient à chacun des établissements d’évaluer sa capacité d’accueil : à partir des superficies disponibles des locaux prévus et des espaces extérieurs et à partir d’une visite des locaux pour une étude de la disposition des salles de classe et autres lieux adaptés à un enseignement pédagogique." Par exemple, selon le document, une salle de 50 m2 permet l’accueil de 15 élèves dans le respect de la distanciation physique.

Les guides sont composés de fiches sur les thématiques suivantes : accueil des élèves ; aménagement des salles de classe ; gestion de la circulation des élèves ; activités sportives et culturelles ; récréation ; nettoyage/désinfection des locaux ; dimensionnement et équipement des sanitaires ; gestion de la demi-pension ; enseignements spécifiques (musique, arts plastiques, sciences, technologies).

Le protocole repose sur cinq principes :
• le maintien de la distanciation physique,
• l’application des gestes barrières,
• la limitation du brassage des élèves,
• l’assurance d’un nettoyage et d’une désinfection des locaux et matériels,
• la communication, l’information et la formation.

Concrètement cela signifie par exemple que le lavage de mains doit a minima s’effectuer à l’arrivée, avant d’entrer en classe, avant et après chaque repas, après avoir toussé, éternué ou s’être mouché, avant et après être allé aux toilettes… Les masques sont obligatoires pour les collégiens et lycéens, prohibés pour les élèves de maternelles et non-obligatoires dans l’élémentaire. Tous les personnels devront en revanche en porter.

Le protocole incite également à limiter le brassage des élèves, à travers notamment des groupes stables et une limitation du croisement des élèves (horaires d’arrivée et de récréation décalés, etc.). Les personnels devront par ailleurs être formés aux gestes barrières et une information pratique devra être donnée sur ce thème aux élèves le jour de la rentrée.

Pour l’accueil des élèves, il conviendra de "placer un ou plusieurs accueillants aux entrées de l’établissement pour filtrer les arrivées et le flux de personnes", de "privilégier une entrée par plusieurs accès", "d’organiser un accès direct aux classes" ou encore de vérifier la disponibilité de gel et de savon.

Concernant l’aménagement des classes et, pour la maternelle, également des salles de sieste : distanciation physique d’un mètre ; limiter les croisements, par exemple en installant un sens de circulation dans la classe ; assurer l’aération des classes pendant 15 minutes avant l’arrivée des élèves ; proscrire l’utilisation de matériel collectif et l’échange de matériel…

Quelles activités sportives et culturelles ?

Pour ce qui est des activités sportives, les parents devront vêtir leur enfant de manière "simple" pouvant permettre la pratique sportive afin que les petits soient autonomes et, pour les plus grands, d’éviter l’usage des vestiaires.

Concrètement, il conviendra durant les activités sportives de :
• proscrire les jeux de ballons et jeux de contacts ;
• proscrire l'utilisation de matériel sportif pouvant être manipulé par tous (ou réserver uniquement les manipulations par l'adulte), ou assurer une désinfection régulière adaptée ;
• privilégier des parcours sportifs individuels permettant de conserver la distanciation physique.

Concernant les activités culturelles et manuelles, il s’agira de :
• privilégier l'utilisation de matériel individuel jetable (pot de peinture...) ou à défaut assurer une désinfection régulière adaptée ;
• utiliser uniquement du matériel individuel et personnel, pas de prêt de matériel collectif ;
• adapter le fonctionnement des bibliothèques collectives en régulant la manipulation des livres par les élèves (livre individuel laissé au repos 5 jours après utilisation) ;
• privilégier les lectures par l'enseignant pour limiter les manipulations des livres en dotation collective par les enfants ;
• privilégier les découvertes et la culture au travers des moyens audiovisuels (projection des visites de musées virtuels…) ;
• penser à des jeux qui ne requièrent pas de toucher des surfaces communes et ne passent pas entre les mains. Par exemple : jeux de mime, devinettes, etc.

Il faudra en outre organiser un planning de récréation pour échelonner ce temps entre les classes, veiller au respect des règles sanitaires et proscrire, là aussi, les jeux collectifs.

Désinfecter les salles chaque jour

Le protocole détaille également les règles du nettoyage des établissements. En plus de préciser la manière avec laquelle il s’agit de procéder, notamment avant la réouverture de l’établissement, la fréquence est également indiquée : nettoyer et désinfecter "au moins une fois par jour" les sols, tables, chaises et les espaces de passage, et "plusieurs fois par jour" les zones fréquemment touchées (sanitaires, poignées de portes, matériel…).

Concernant la demi-pension, le déjeuner en classe doit être privilégié. En cas de restauration à la cantine, il s’agira d’organiser des temps différenciés pour limiter le nombre d’élèves présents dans la salle ou dans la file d’attente. Il peut être demandé aux familles d’apporter les repas, auquel cas ceux-ci devront pouvoir être mangés froid. Il conviendra d’adapter aux règles sanitaires l’utilisation du matériel et des points d’eau.

Aménager les locaux des personnels

Le protocole prévoit également des consignes à l’égard des personnels. Outre le fait que des masques doivent leur être mis à disposition, il conviendra notamment d’attribuer des zones de travail, d’assurer de préférence des emplacements fixes pour chaque personnel et de préconiser l’utilisation du matériel personnel, d’échelonner les présences dans les parties communes ou encore, pour le personnel d’accueil, de prévoir une séparation physique (en plexiglas, par exemple) avec les visiteurs.

Les salles de réunion et les bureaux devront être adaptés aux règles sanitaires, de même que les procédures de livraison et d’accueil des parents, que détaillent les documents.

Il est également recommandé de procéder à l’élaboration de plusieurs documents, dont un plan de communication, un protocole de nettoyage, et de définir par exemple un plan de circulation et des modalités de demi-pension.

Le protocole détaille également la procédure à tenir en cas de cas suspect de Covid-19.

Le projet de protocole relatif aux écoles maternelles et élémentaires est téléchargeable ici.

Le projet de protocole relatif au second degré est téléchargeable ici.

David Jecko avec AEF


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

450 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM