Covid-19 / Témoignage de Julie Trottein, directrice dans le Haut-Rhin - "Un rythme identique pendant les vacances."

Covid-19 / Témoignage de Julie Trottein, directrice dans le Haut-Rhin - Un rythme identique pendant les vacances

"Nous avons ouvert un seul d’accueil pour les enfants des personnels indispensables des 6 communes de la bande rhénane dont s’occupe la société publique locale enfance et animation (SPLEA). Lors de l’annonce du confinement, nous pensions accueillir 25-30 enfants et il nous paraissait pertinent d’ouvrir au minimum deux sites. Au final, beaucoup de parents se sont arrangés pour garder ou faire garder leurs enfants et nous en accueillons de 1 à 6 par jour. Le lieu d’accueil qui a été choisi est l’école maternelle d’Ottmarsheim. Un sas d’accueil a été aménagé en cette occasion et l’infirmière est venue checker que tout était conforme."

"Nous avons toujours fait attention aux gestes barrières et laissé au minimum une chaise d’écart entre les enfants. Ils portent aussi des masques et des gants et nous les avons sensibilisés à nettoyer les matériels, jeux et poignées qu’ils touchent. Ils utilisent des lingettes spéciales semblables aux nôtres, qui ne sont pas nocives pour eux. Bien entendu, des agents de service viennent également tous les jours nettoyer les lieux le matin, de 6 h à 8 h."

"Nous travaillons main dans la main."

 "Depuis le mardi 17 mars à midi, l’ensemble des animateurs et des directeurs travaillant pour la Société publique locale enfance et animation est en chômage partiel. Les coordinateurs de pôle sont en télétravail et il ne reste plus que la secrétaire et le directeur au siège qui, bien entendu, est fermé au public. Les animateurs volontaires se relaient toutefois auprès des enfants accueillis à l’école maternelle. Je suis d’astreinte ; je note les heures que je réalise dans ce cadre comme celles que mes collègues effectuent en s’occupant des enfants. Le chômage partiel sera en effet proratisé selon le nombre d’heures travaillées."

"Nous sommes ouverts tous les jours de 8 h à 18 h 30, les enseignants s’occupent des enfants durant le temps scolaire et nous prenons le relais de 11 à 14 h et de 15 h 30 à 18 h 30. Nous sommes maintenant susceptibles d’accueillir les enfants des parents travaillant dans les forces de l’ordre ou chez les pompiers, et en mesure d’ouvrir jusqu’à 21 h 30. Aucune demande n’a toutefois été faite en ce sens."

"Lors des vacances de printemps qui viennent de débuter en Alsace, aucun changement de rythme n’a été effectué. Les enseignants continuent de prendre en charge les enfants pendant le temps scolaire et nous le reste de la journée. Nous travaillons véritablement main dans la main avec les professeures des écoles et je n’hésiterais pas remplacer l’un d’eux s’il ne pouvait venir un jour. Il n’y a pas de barrière entre nous et depuis le début nous mettons en commun nos ressources matérielles et humaines."

Si vous aussi souhaitez témoigner, contactez-nous en message privé, en mentionnant un numéro de téléphone et le nom de votre structure, sur la page Facebook du Journal de l'Animation.


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

450 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM