Covid-19 / Témoignage de Stéphanie Boellinger - Toujours sur le même rythme

Covid-19 / Témoignage de Stéphanie Boellinger, directrice dans le Bas-Rhin - Toujours sur le même rythme

"Nous avons amorcé notre réflexion le 16 mars en réunissant les différents partenaires engagés dans l’accueil des enfants sur la communauté de communes du pays de Wissembourg : l’élue en charge de la jeunesse, le proviseur du collège, l’inspecteur d’académie, l’infirmière scolaire, le coordinateur de la FDMJC Alsace dont dépend l’équipe d’animation puisque nous sommes en délégation de service public… Ainsi, nous avons collectivement déterminé le lieu et les modalités de l’accueil."

"Nous avons regroupé les enfants sur l’école élémentaire Saint-Jean Olheyer. Ils sont accueillis de 11 h 30 à 13 h 30 et de 16 h à 18 h 30, et le mercredi de manière continue. Ce sont les enseignants qui s’en occupent le reste du temps. Nous nous sommes préparés, au cas où, à travailler en horaire décalé, dès 5 h du matin ; nous avons prévu des lits d’appoint et un planning adapté."

"Nous sommes les plus souples possible."

"Jusqu’à présent, nous avons accueilli 12 enfants au maximum. À partir de 5, je positionne toujours deux animateurs puis j’en ajoute 1 de plus par tranche de 5 au-dessus de 10. J’avais pris soin avant la fermeture de recenser les animateurs volontaires. Au final, je peux compter sur la présence de 7 animateurs et faire aussi appel à ceux des communes alentours."

"Nous sommes les plus souples possible : nous nous adaptons au jour le jour. Je gère les inscriptions des enfants à l’école comme au périscolaire : je recense les inscrits et transmets les informations à l’inspecteur de circonscription. Je pensais avoir des appels de parents travaillant dans les forces de l’ordre et chez les pompiers puisque c’est maintenant possible, mais ce n’est pas encore le cas."

"Les enfants apportent leurs propres jeux. Nous prévoyons par ailleurs des fagots de crayons et de feutres pour chacun. On organise des activités en extérieur en évitant les contacts. On propose aussi des activités de bricolage ou musicales... et des jeux de rôles, du théâtre, des mimes."

"Nous avons du gel, du savon, des masques, des gants en nombre, grâce à l’Éducation nationale et à la mairie. L’ensemble du matériel est désinfectépar les animateurs après utilisation. Tous les soirs, une équipe vient de nouveau nettoyer les lieux. Les repas du midi sont gracieusement fournis par le centre hospitalier intercommunal de Wissembourg. On continue sur le même rythme pendant les vacances de printemps et, comme depuis le début du confinement, les enseignants ont la possibilité de manger avec les animateurs s’ils le souhaitent le midi."

Si vous aussi souhaitez témoigner, contactez-nous en message privé, en mentionnant un numéro de téléphone et le nom de votre structure, sur la page Facebook du Journal de l'Animation.


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

450 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM