Écoutez les invisibles des rythmes !

Réforme des rythmes : tous concernés !

La Réforme des rythmes scolaires, pour tendre à la réussite, doit se donner le temps et les moyens de la concertation avec tous les partenaires concourant aux rythmes de vie de l’enfant. Les changements sur le temps scolaire vont avoir un impact sur le temps de l’éducation non formelle autour de l’école. Enseignants, parents et éducateurs doivent être mieux associés afin d’organiser dans l’intérêt des enfants les cohérences d’intervention éducative qui s’imposent.

Aujourd’hui, les municipalités prennent des dispositions le plus souvent de manière unilatérale. Le ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative est tenu à l’écart de la réflexion. Les professionnels et les bénévoles de l’animation extrascolaire font trop souvent figure d’oubliés ou de victimes collatérales d’une réforme qui se fait sans eux. La modification des taux d’encadrement des accueils périscolaires entraînant l’augmentation du nombre d’enfants par animateur, vient amoindrir la qualité éducative. Pour être ambitieuse, une réforme éducative doit intégrer tous ses acteurs.

Le Projet Educatif Territorial (PEDT) est destiné à jouer un rôle pivot entre l’École et les autres partenaires éducatifs. Pour ne pas faire courir de risques liés à une « territorialisation » de l’École, pour ne pas consacrer une rupture pédagogique en réservant les activités artistiques, d’éducation physique ou dites d’éveil au « périscolaire », le PEDT doit se définir avec d’autres garanties que celles aujourd’hui prévues. Il doit apporter des garanties de qualité éducative et ne pas contribuer à creuser des inégalités territoriales. Le PEDT doit garantir :

• une approche de l'éducation à la citoyenneté accompagnée de garanties de laïcité ;

• un moyen pour construire, sur tous les territoires, un projet et des objectifs d'éducation globaux et partagés, concertés avec les équipes enseignantes et les conseils d’école ;

un cadre obligatoire inscrit dans la loi qui permette de rassembler, en précisant leurs rôles et prérogatives, tous les partenaires éducatifs. L’Éducation nationale, les services Jeunesse et Sports, et les municipalités – en responsabilité de la politique publique – devront en particulier assurer la pleine participation des associations (parents, secteur socio-éducatif, sportif, culturel…) et des professionnels de l’animation ;

• une mise en œuvre éducative basée sur un diagnostic partagé qui articule les différentes activités d’éducation formelle, non formelle et informelle sur tous les temps de la vie de l’enfant, intégrant des phases d’évaluations et d’expertises d’usages donnant place à la parole des enfants ;

• l’opportunité de reconnaître les différents types de savoirs et d’intelligences des publics (relationnelle, musicale, corporelle-kinesthésique, visio-spatiale, etc.) aux côtés de celles de l’intelligence verbale et logico-rationnelle ;

un instrument de formation continue des acteurs éducatifs et des élus locaux pour un meilleur exercice de la démocratie locale ;

Dans l’intérêt de tous et surtout des enfants !

Nous demandons à M. Peillon et à Mme Fourneyron de revenir sur l’évolution des taux d’encadrement des accueils périscolaires, de donner des garanties sur le maintien et l’amélioration de l’emploi des animateurs périscolaires et extrascolaires actuels et de donner un contenu plus ambitieux au PEDT et y intégrant tous les acteurs éducatifs.

Nous appelons à manifester tous ceux qui se reconnaissent dans ce mouvement des Invisibles des rythmes (ni cités dans les grands médias, ni écoutés par le Gouvernement) mardi 12 février à 10 h (horaire d’animateurs périscolaires) et 12 h (horaires de parents et autres acteurs) devant les locaux de France 3 dans chaque région. Vous pourrez y aller munis d’un drap blanc pour vous déguiser en fantôme et attirer ainsi l’attention des médias !

 

Contacts :

Syndicat de l’Éducation Populaire-UNSA
Patrice Weisheimer
Secrétaire général
Tél. 06 63 14 67 31
http://sep.unsa-education.org/

Le Journal de l’Animation
David Jecko
Rédacteur en chef
Tél. 03 29 70 59 45
http://www.jdanimation.fr

EPA FSU
Didier Hude
Secrétaire général
Tél. 06 87 84 67 32
http://www.epafsu.org/


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

400 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM