L’Europe dit “Non au discours de haine” !

La campagne “Non au discours de haine !” (www.mouvementnonalahaine.org/) a été lancée en 2013 à l’initiative des représentants de la jeunesse au Conseil de l’Europe. Son objectif est d’attirer l’attention sur les menaces envers une culture des droits de l’homme sur Internet, en affirmant que cet espace est à la fois virtuel et réel, comme n’importe quel espace public, et donc doit être régi par les mêmes valeurs.

Il s’agit en premier lieu d’assurer la promotion des droits de l’homme en ligne et la prise de conscience que le discours de haine n’est pas une fatalité. “Discours de haine” couvre toutes les formes d'expression qui propagent, incitent, promeuvent ou justifient la haine raciale, la xénophobie, l'antisémitisme ou d'autres formes de haines fondées sur l'intolérance.

Les méthodes de travail employées sont la sensibilisation et la promotion, pour trouver des solutions créatives. Le projet est axé sur l'action et l'intervention en dotant les jeunes et les organisations de jeunesse des compétences nécessaires pour reconnaître les violations des droits de l'homme et agir contre elles.

Comment participer ?
Un temps, cette campagne a failli disparaître, mais il a été finalement décidé de la maintenir. Elle joue en effet un rôle indéniable dans la prévention de la radicalisation et l’extrémisme violent menant au terrorisme.

À ce jour presque tous les états membres se sont engagés sur la campagne, mais aucun lancement officiel n’a eu lieu en France… Malgré tout, le dispositif est accessible à tous : citoyens, animateurs, éducateurs, professeurs, militants, jeunes… peuvent par exemple poster un message photo sur la plateforme de la campagne, ou signaler tout discours de haine présent en ligne dans l’Observatoire du discours de haine. Il s’agit d’une base de données destinée à surveiller et partager des informations et des opinions circulant sur Internet. Des modérateurs contrôlent et animent le site, en choisissant chaque mois des thèmes prioritaires.

Des outils clé en main
Les animateurs et les professionnels de l’éducation peuvent également créer un groupe de soutien en utilisant les logos et slogans de la campagne, ou mettre en place des activités de sensibilisation et d’éducation, telles que celles proposées dans le manuel Connexions consultable en ligne et téléchargeable gratuitement. Il représente le meilleur outil pédagogique pour combattre le discours de haine dans toute sa spécificité et sa complexité. Conçues pour les jeunes de 13 à 18 ans, les 21 activités proposées peuvent être adaptées à d’autres tranches d’âge. Ce guide de 112 pages propose aussi une somme de ressources sur les droits de l’homme, la liberté d’expression, la démocratie, le cyber harcèlement, la vie privée et la sécurité, etc. Il est enfin possible de visionner des vidéos de témoignages sur une chaîne Youtube dédiée, parmi lesquelles évidemment la vidéo officielle de la campagne.

Avec tous ces outils à disposition, les animateurs peuvent par exemple présenter à leur groupe une vidéo de la campagne et inviter les participants à la commenter. Ensuite peut s’engager un débat avec les jeunes, sur ce qu’ils estiment important, et échanger sur les thèmes abordés par la compagne contre le discours de haine. Puis ils peuvent enchaîner sur une ou plusieurs des activités clé en main proposées dans le guide Connexions (“Une mosquée à Sommeil-City”, “Le clash des libertés”, “La course aux droits”, etc.).

Au final, cette campagne représente un excellent outil d’engagement citoyen en vue de relier les jeunes à travers l’Europe et le monde. Et un superbe support pour de futures animations !

Alexandre Verguet


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

400 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM