La JPA se penche sur les rythmes scolaires

La JPA suggère de « mettre en place une structure d'accueil le matin, et des activités ludiques, socioculturelles, sportives de qualité, le soir après l'école, encadrées par des personnels qualifiés » parmi huit autres propositions adressées aux autorités ministérielles concernées, mardi 21 juin 2011. Ces propositions, déjà formulées par l'organisation en janvier 2011 d'après François Testu, président national de la JPA, n'ont à ce jour pas reçu de réponse. L'organisation souhaite les voir « entendues et retenues lors de la conférence ministérielle sur les rythmes scolaires » et souligne qu'elles sont applicables dès la rentrée 2011.

« Les trois grandes priorités de la JPA sur les rythmes scolaires sont le sommeil, notamment le sommeil de jour avec la sieste, le rythme journalier des enfants, avec ses pics et ses creux et les activités périscolaires, conçues comme de véritables compléments à l'école » détaille François Testu. Par ailleurs, le président de la JPA estime qu' « on ne peut plus envisager le temps de l'enfant de manière séquentielle » mais qu' « il faut considérer la globalité journée-semaine-année ».

Pause méridienne

Concernant la journée d'école, outre une structure d'accueil le matin et des activités ludiques le soir, la JPA recommande de « garantir une pause méridienne de qualité ». François Testu souhaite ainsi « laisser du temps pour que les repas se déroulent dans de bonnes conditions, à la fois de diététique et d'organisation, afin que la pause de midi ne se transforme pas en défouloir » qui nuirait au travail éducatif effectué dans la journée par les enseignants. L'organisation insiste encore sur l'« aménagement du temps scolaire journalier en tenant compte des temps forts et des temps faibles de vigilance ».

Pour la semaine, la JPA propose de « favoriser réellement l'organisation de la semaine scolaire sur neuf demi‐journées et de réfléchir aux conditions pour améliorer le fonctionnement des écoles », d'instaurer pour le premier degré « 24 heures d'enseignement par semaine incluant toutes formes d'aide aux élèves » et d'« alléger la charge globale de travail des élèves du second degré intégrant le travail personnel, notamment en améliorant les conditions d'enseignement ».

Selon l'organisation, l'année devrait se découper suivant une alternance de sept semaines d'école avec deux semaines de vacances, notamment avec deux semaines de vacances d'automne. Enfin, la JPA voudrait « permettre à tous les enfants et les jeunes d'accéder aux vacances et aux loisirs éducatifs en soutenant l'offre d'activités complémentaires de l'école, en aidant les familles » afin de ne pas créer d'inégalités entre les enfants.

DJ (Source AEF)


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

400 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM