À gauche Mathieu Maucort ; à droite, Thibaut de Saint Pol – photos © DR

Mathieu Maucort et Thibaut de Saint Pol : deux nouveaux visages en charge de la jeunesse

Tous deux succèdent à Yves Boero, nommé en septembre dernier directeur par intérim, après le départ d’Emmanuelle Pérès, les fonctions de délégué interministériel et de Djepva étant jusqu’alors cumulées par une seule et même personne.

Nommé délégué interministériel à la jeunesse, au Journal officiel du 12 janvier 2023, Mathieu Maucort est diplômé de l’université Pierre et Marie Curie (2009) et du double master "Corporate and public management" de Sciences Po et HEC (2012). Il a été consultant chez McKinsey entre 2011 et 2016.

Responsable "argumentaires et riposte" lors de la campagne d’Emmanuel Macron en 2017, il est nommé en juin 2017 directeur de cabinet adjoint du secrétaire d’État au numérique, Mounir Mahjoubi.

Après avoir repris une activité de conseil en tant qu’entrepreneur entre 2019 et 2020, Mathieu Maucort est nommé directeur de cabinet de Thibaut Guilluy, le haut-commissaire à l’Emploi et à l’Engagement des entreprises en octobre 2020 également chargé depuis septembre 2022 du pilotage de la préfiguration du futur opérateur du service public de l'emploi, France Travail.

Thibaut de Saint Pol, nouveau Djepva

Thibaut de Saint Pol, administrateur de l’Institut national de la statistique et des études économiques hors classe, a quant à lui été nommé directeur de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative, en Conseil des ministres le 11 janvier.

Diplômé de l’École normale supérieure Paris-Saclay et de l'École nationale de la statistique et de l'administration économique (ENSAE), il est titulaire d'une thèse en sociologie de l'Institut d'études politiques de Paris.

Spécialiste de l’étude des modes de vie et des inégalités sociales, il a mené de nombreux travaux d'enquêtes et d'études, notamment à l'Insee, aux ministères de l'Éducation nationale, des Affaires sociales et de la Santé, et à l'Observatoire sociologique du changement de Sciences Po. Ses travaux sur l'apparence, les pratiques alimentaires et les inégalités de santé ont reçu un assez large écho en France, mais aussi à l'étranger. Ses travaux ont également porté sur les parcours des jeunes, leur insertion et leur santé, en particulier les personnes sortant sans diplôme du système scolaire.

Administrateur hors classe de l’Insee, il a commencé sa carrière à la Direction générale de l’Insee, puis à la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) et à la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES).

Il est nommé de 2016 à 2021 directeur de l'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire.

Il devient en avril 2021 directeur du cabinet de Sarah El Haïry, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée de la jeunesse et de l'engagement, et directeur adjoint du cabinet de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Il est nommé en avril 2022 secrétaire général du Conseil d'évaluation de l'Ecole, avant, donc, de devenir directeur de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et de la Jeunesse le 11 janvier 2023.

(source AEF / Wikipédia)

 


Commentaires (4)

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire