Présidentielle 2012 : l'Anacej veut transformer l’avenir des jeunes

« Une compétence jeunesse doit être définie et partagée entre les différents niveaux territoriaux. Des schémas Jeunesse doivent être inventés et un chef de file défini pour coordonner l'action publique », a indiqué l'Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes (Anacej), qui recommande de « réformer les collectivités pour redonner du souffle à l'action publique et accompagner les transitions nécessaires » dans ses propositions  pour les élections présidentielles et législatives de 2012, présentées le mercredi 25 janvier 2012.

Esprit de coéducation

L'Anacej préconise aussi d' « associer les différents acteurs – école, éducation populaire, collectivités territoriales, familles, dans un esprit de coéducation […] afin d'établir un processus pour se donner des références et des objectifs communs, décloisonner les actions et offrir un continuum éducatif ». L'association propose en outre de « faire de la participation citoyenne le fil rouge de l'éducation », d'« associer les plus jeunes aux décisions collectives à tous les niveaux, dans les écoles, villes, centres de loisirs… ». Elle entend ainsi « préparer la majorité par une éducation à la citoyenneté active et par la prise progressive de responsabilités ».

Bientôt une enquête

En matière d’orientation et de formation, l’Anacej appelle de ses vœux l’instauration d’un « véritable droit à l’éducation-formation tout au long de la vie », et la création d’un « service public de l’information, de l’orientation, et de l’accompagnement ».
Gilles Pargneaux, président de l'Anacej, a annoncé que l'association lancera « fin mars-début avril » une enquête sur « les attentes des jeunes concernant les politiques de jeunesse ».

Plus d’infos sur www.anacej.asso.fr

DJ avec AEF


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

400 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM