Rythmes éducatifs: animateurs, prenez la parole!

Enquête rythmes

Deux ans et demi après l’entrée en application de la réforme des rythmes éducatifs, une échéance importante se profile pour les animateurs. En effet, le décret 2013-707du 2 août 2013, qui prévoyait des assouplissements réglementaires à titre expérimental pour une durée de 3 ans, va arriver à expiration cette année. C’est ce texte qui a autorisé l’abaissement des taux d’encadrement des accueils périscolaires organisés dans le cadre d’un PEDT (1 animateur pour 14 enfants de moins de 6 ans au lieu de 1 pour 10, et 1 animateur pour 18 enfants de plus de 6 ans au lieu de 1 pour 14), la prise en compte des intervenants ponctuels dans le calcul de ces taux, et la possibilité de déclarer un accueil périscolaire à partir d’une heure de fonctionnement quotidienne, au lieu de deux.

Une enquête… auprès des collectivités seulement !

Le décret prévoyait aussi qu’une évaluation de cette expérimentation soit réalisée 6 mois avant son terme, afin de permettre aux pouvoirs publics d’entériner définitivement ces mesures dérogatoires, d’y apporter des adaptations ou de revenir à l’ancienne réglementation. C’est ainsi que le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a mené fin 2015 une enquête auprès de collectivités ayant signé un PEDT et déclaré au moins un accueil de loisirs périscolaire, pour mesurer l’impact des dispositions expérimentales instaurées par le décret du 2 août 2013.

Permettre aux animateurs de s’exprimer

Comment ne pas s’étonner que les animateurs, premiers concernés par ces mesures dérogatoires, n’aient pas été consultés par le ministère ? Pour y remédier, Le Journal de l’Animation et plusieurs syndicats qui ont souhaité s’impliquer dans cette démarche (SNESIP CFE-CGC, F3C CFDT et UNSA) lancent ce mois-ci leur propre enquête. Que vous travailliez ou non en périscolaire aujourd’hui, vous disposez d’une expertise d’usage dans la connaissance des publics et des conditions de travail, qui vous permet de donner une opinion pertinente sur les conséquences de ce décret. Alors prenez la parole en remplissant dès maintenant notre questionnaire en ligne ! Plus la participation sera élevée, plus les résultats que nous ferons remonter au ministère auront de poids ! Mobilisez-vous !

David Jecko


>>> Cette enquête est maintenant terminée <<<


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

400 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM