Une mission parlementaire se penche sur le métier d'animateur : témoignez ! – Photo © Estelle Perdu

Une mission parlementaire se penche sur le métier d'animateur : témoignez !

L'appel à témoignages a été lancé sur sa page Facebook, le jeudi 5 décembre en fin d'après-midi, avec la simplicité et la verve qui lui sont coutumières : le député François Ruffin (La France insoumise) a, pour reprendre ses mots, « décroché une mission d’information parlementaire sur les métiers du lien », à savoir « les assistantes maternelles, les auxiliaires de vie sociale, les accompagnants d’enfants en situation de handicap, les animateurs périscolaires ».
Il a été en effet missionné par l'Assemblée nationale avec le député Bruno Bonnell (La République en marche, LRM) pour répondre à cette question : « Comment expliquer que ces métiers, si essentiels pour notre société, soient fortement précarisés et peu reconnus ? » Les travaux de la mission porteront entre autres sur la construction historique de ces métiers, les différentes politiques publiques qui les ont structurés ou déstructurés et, bien entendu, la réalité du secteur, les attentes et les besoins des professionnels.
 
Racontez la réalité de votre métier !
 
Pour mener à bien cette mission d'information, François Ruffin envisage de « rencontrer des intellectuels, des autorités, des syndicalistes »… mais aussi de recueillir le plus grand nombre de témoignages de professionnels qui, chaque jour, œuvrent sur le terrain. C'est pourquoi il invite les assistantes maternelles, animateurs périscolaires, accompagnants d’enfants et situation de handicap ou auxiliaires de vie sociale à lui écrire directement sur metiersdulien@ruffin-depute.fr Animatrices et animateurs sont donc appelés à lui parler de leur vie professionnelle, leurs conditions de travail, leur engagement quotidien, leurs réussites, leurs désillusions, etc. en laissant à la fin du message leur numéro de téléphone, le nom de leur commune et leur code postal.
Ces témoignages permettront, une fois intégrés aux travaux de la mission, de contribuer à tirer le plus juste des bilans de la situation actuelle et à effectuer des perspectives et des propositions pour revaloriser « l'image et l'identité de ces métiers » tout en leur attribuant un véritable statut.
L'occasion est à saisir : le Parlement ne s'intéresse qu'en de rares occasions à l'animation. On se souvient du rapport Ménard de 2013 sur "L'accessibilité des jeunes aux séjours collectifs de vacances et de loisirs", ou encore de la mission commune d'information sur les rythmes scolaires de 2014, mais à notre connaissance aucune mission parlementaire ne s'était jusqu'alors spécifiquement penchée sur les conditions d'exercice du métier d'animateur. À vos claviers !

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

450 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM