Vincent Peillon aux associations : « J’ai profondément besoin de vous »

« Je lance un appel à la mobilisation de tous les acteurs associatifs qui veulent que nous changions l'école », a déclaré Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale, lors d'un débat organisé au Salon européen de l'éducation par les associations partenaires de l'école.

« Chaque fois que l'on va loin dans les discussions [sur la réforme de l'école], alors les mêmes frilosités, conservatismes et intérêts particuliers se mettent à nouveau en mouvement », a estimé le ministre lors d'un débat proposé par le Cape (Collectif des associations partenaires de l'école). « C'est pourquoi, j'ai profondément besoin de vous », a-t-il lancé aux associations. « Les moyens matériels et financiers (1) sont donnés […] mais ce sont les acteurs de l'école qui devront être à la hauteur de la confiance qui leur est donnée. »

Valoriser tous les lieux éducatifs
« Quand le ministre nous demande de nous mobiliser nous ne nous mobilisons pas pour sa politique mais pour un élan éducateur », a répondu Eric Favey, secrétaire général adjoint de la Ligue de l'enseignement, lors du débat.
Les associations ont indiqué également lors de la rencontre qu'elles attendaient de la loi d'orientation « une forte ambition y compris en matière de projets éducatifs locaux pour tous les territoires ». « Mais il faudra laisser le temps aux équipes locales d'élaborer un projet original et sur mesure », a souligné Bruno Chichignoud, président du Cape, au sujet de la réforme des rythmes. Les associations ont réclamé aussi « une grande impulsion novatrice sur les pratiques culturelles » et la « valorisation de tous les lieux éducatifs ». Elles ont précisé qu'elles étaient « prêtes à faire le service 'après-vote' » de la loi d'orientation, avec « la garantie de [leur] autonomie ».

(1) Le 20 novembre, François Hollande avait annoncé, lors d’un discours prononcé à l’occasion du Congrès des Maires de France, la création d'un fonds spécifique de soutien de 250 millions d'euros afin de venir en aide aux collectivités en difficulté qui appliqueraient la réforme dès septembre 2013.

Source AEF


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

400 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM