Festival Au Bonheur des mômes

Festival Au Bonheur des mômes


Existe-t-il encore des animateurs qui ne connaissent pas le festival le plus tendre de l’été, aussi nommé Au Bonheur des mômes ? Rendez-vous à Annecy puis suivez les lacets jusqu’au village du Grand-Bornand.

Songez déjà que 90 000 festivaliers occuperont malicieusement les lieux pour l’occasion, du 26 au 31 août. C’est-à-dire 45 fois plus que les autres semaines de l’année. Malgré tout, ça marche parce que la solide équipe des pros et des 300 bénévoles a déjà 26 éditions à son actif. Ce qui n’empêche pas de se questionner sur les limites d’accès aux propositions artistiques. Parce que chaque année les fidèles reviennent en famille et les enfants des premières années sont aujourd’hui des parents…
Ne soyez pas trop sages !
Sur la scène ouverte entre l’église et les commerces, la Zik des Mômes accueillera le chanteur Aldebert qui fraternisera avec les gamins engagés, pétillants, protecteurs des animaux et de la nature. Tous apprécieront sa version pacifiste de La Marseillaise ! Il est impossible ici de citer les 356 représentations en salle, sous chapiteau ou en plein air. Et il y en aura de toutes les couleurs et de tous les horizons avec ces compagnies venues de toute l’Europe. Prime à l’Italie pour cette saison avec 18 artistes. La programmation est à découvrir sur www.aubonheurdesmomes.com/
Au passage, saluons le travail de Benzo, le directeur général et artistique du festival. Il admoneste à tout vent sa belle formule : "Et surtout, surtout, ne soyez pas trop sages…" Lors de votre passage, ne ratez pas non plus les ateliers : Cuisine de l’Alpe pour la Canaille, Toucher du bois pour les petits tavailloneurs, Les Affichistes et le prix littéraire de La Vache Qui Lit. Et notre coup de cœur : Sous la neige par la Cie des Bestioles pour les tout-petits (critique parue dans le JDA n° 182, octobre 2017).

Pierre Lecarme



400 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM