Carnets d’été : “L’enjeu des jeux à la MJC Lillebonne de Nancy”

Damien Pâris est stagiaire Bpjeps Loisirs tous publics avec les Cemea à Nancy. Il travaille à la MJC Lillebonne, en tant que directeur 6-11 ans. Il dirige en outre l’accueil de loisirs sans hébergement et les mini-camps du mois de juillet, sur le thème des “Jeux dans tous les états”. La finalité est de faire découvrir aux enfants des jeux qu’ils n’ont pas l’habitude de pratiquer. Le dispositif repose sur sept animateurs qui encadrent un groupe composé au maximum de 40 enfants.

Passionné

Le parcours de Damien Pâris peut sembler éloigné de l’univers de l’animation. En effet, il a suivi des études de topographie pour décrocher après différentes étapes un BTS Géomètre topographe. “Malgré tout, partant depuis l’âge de cinq et demi en colonies de vacances, j’étais proche de l’animation. Le jour de mes 17 ans, on m’a proposé de passer le Bafa, ce que j’ai accepté sans hésitation. Je ne m’étais pas orienté dans cette branche pour mes études car ma conseillère d’orientation au collège avait tout fait pour m’en éloigner. C’était d'après elle, une voie sans lendemain… À la fin de mon BTS, n’étant pas embauché dans le cabinet de géomètre où j’étais, j'ai décidé de vivre à plein temps de l’animation. Je suis passé par tous les postes (animateur, assistant sanitaire, adjoint et directeur) et par énormément de structures pour découvrir l’activité sous toutes ses formes. Je suis un passionné, je ne prends pas cela comme un métier mais comme un plaisir.”

Par la suite, on lui a proposé de passer le Bafd. Depuis deux ans, il cherchait un poste de permanent dans une structure sans grand résultat car il n’avait pas de Bpjeps. “J’ai donc cherché une structure pouvant m’accueillir bénévolement et j’ai financé moi-même ma formation Bpjeps Loisirs tous publics afin de pouvoir prétendre à un poste de permanent une fois obtenu le diplôme que je prépare actuellement avec les Ceméa.”

Quatre cycles

Retour aux animations de juillet. “Pour décliner le thème du jeu sur tout un été, nous avons choisi de découper les quatre semaines en quatre sous-thèmes”, précise Damien. “La première semaine tombe pendant la manifestation Nancy Renaissance, c’est pourquoi nous nous sommes orientés sur du jeu médiéval en créant par exemple un atelier épée qui s’articule autour de la construction et l’apprentissage du maniement de cette ‘arme’. Il y a également eu de l’improvisation autour de la thématique du Fou du Roi, ou encore une chasse au trésor dans les rues de Nancy.”

Ensuite, il s’agit d’une semaine artistique, avec la réalisation d’une frise musicale, et du Land Art dans le parc de la Pépinière. “Nous mettons surtout en place un atelier ‘deuxième vie’ en vue d’apprendre aux enfants comment utiliser des objets destinés à être jetés, à l’image des bouteilles en verre ou en plastique, des bouchons, des boîtes à œufs…”

La troisième période est placée sous le signe du sport, en association avec un autre accueil de loisirs. “Cela se déroule sous la forme d’olympiades sur les douze travaux d’Hercule avec une structure qui se situe en campagne, à Saizerais. Nous faisons toute la semaine une préparation physique pour les différentes équipes. Les jeunes s’entraînent en pratiquant de multiples activités.” Au passage, notons qu’il est également prévu un rallye-photo lors d’une sortie au zoo d’Amnéville.

“Cela se termine le vendredi par un pique-nique à Saizerais. Puis nous lançons les douze travaux d’Hercule. Les épreuves sont toutes limitées à 15 minutes au maximum. Il y a autant d’épreuves que d'animateurs (cinq pour la MJC et quatre pour Saizerais) du mime, du tir avec une balle de hand-ball, le chemin aveugle, épreuve de rapidité, battle de hip-hop…”
Le dernier cycle est scientifique. L’équipe de Damien va en plus superviser les jeunes pendant quatre jours afin de monter un spectacle final. “Il y a une multitude d’expériences scientifiques prévues pour la manifestation réservées aux parents. Mais les enfants participent aussi à des séances de danse (Cro-magnon, Moyen Âge, futurisme, actuel)”.

Longue préparation

Bien entendu avant d’en arriver à un tel dispositif, l’équipe a travaillé en amont, avec pour seul mot d’ordre l’originalité.

“Il fallait opter pour des activités que les enfants n’avaient pas l’habitude de pratiquer. Il a fallu aussi prévoir des temps où les jeunes puissent mettre en place leur propre planning suivant leurs envies. 

Nous sommes sur l’organisation du séjour depuis janvier. Nous avons fait plusieurs phases de préparation avec l’équipe soit en nous réunissant, soit par e-mail ou soit par téléphone. Nous nous focalisons beaucoup sur la découverte du jeu de société au sein de la MJC Lillebonne, nous développons une ludothèque pour le futur. D’ailleurs la MJC réalise un travail sur des jeux de société qui ne sont pas encore commercialisés. Grâce à un partenariat avec des maisons d’éditions, nous testons des jeux en développement, ce qui permet aux jeunes de bénéficier de moments très originaux lors des périodes de détente. Le cœur du projet dans la structure est de faire découvrir des nouveaux jeux de société aux enfants et de créer des événements en rapport avec ceux-ci, c’est pourquoi nous nous sommes dit que l’on pouvait faire de même avec les activités.”

Afin d’avoir une réelle cohérence sur l’ensemble du mois de juillet, l’équipe d’animation a su créer du lien entre les semaines. “Pour cela, nous essayons de faire en sorte que les semaines qui précédent le spectacle soient aussi des moments de préparation de l’événement. Par exemple, dans le spectacle intervient une scène médiévale, il y a donc l’intégralité du décor qui est déjà réalisée depuis la première semaine !”

Alexandre Verguet


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

400 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM