Enquête OVLEJ : les enfants iront-ils en colo ou en accueil cet été ? – Photo © Laurence Fragnol

Enquête Ovlej : les parents inscriront-ils leurs enfants en séjour ou en accueil de loisirs cet été ?

Les organisateurs d’accueils de loisirs et de séjours collectifs ne savent toujours pas si, cet été, ils seront en mesure d’accueillir ou non les enfants et les adolescents. Le gouvernement n’a pas communiqué à ce sujet malgré les nombreuses sollicitations des associations et des fédérations d’éducation populaire. On sait cependant que le ministère soutiendra le secteur, sûrement en aidant financièrement les familles et les organisateurs, et qu’il travaille à la mise en place de l’opération "vacances apprenantes".

Ces maigres informations ne permettent pas aux professionnels d’imaginer comment seront juillet et août et encore moins de préparer l’été en dépit des inconnues. Et l’une des plus importantes, après l’autorisation d’ouverture, est la manière dont les parents envisagent les prochaines vacances. Vont-ils ou non inscrire leurs enfants en accueils de loisirs et en séjours collectifs ? Y aura-t-il une baisse de la fréquentation ?

L’Observatoire des vacances et des loisirs des enfants et des jeunes (Ovlej) a souhaité accompagner les questionnements des professionnels, et a ainsi diligenté entre le 30 avril et le 10 mai une grande enquête visant à recueillir le sentiment des familles à ce sujet.

Une tendance, des informations

Pour répondre à l’urgence, l’enquête composée de 19 questions a été centrée sur les parents qui ont déjà envoyé leurs enfants âgés de 6 à 17 ans en accueils de loisirs et/ou en séjours collectifs. elle a été diffusée via les réseaux sociaux et sur les sites Internet et relayée par la Jeunesse au plein air (JPA), l’Union nationale des associations de tourisme et de plein air (Unat) ainsi que de nombreux organisateurs d'accueils collectifs de mineurs et des partenaires tels que la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf).

Au final, 4793 parents représentant 8240 enfants ont répondu à ce questionnaire. Quoique l’échantillon ne soit pas représentatif au vu de son mode de diffusion et de la surreprésentation parmi les répondants des employés et des cadres, l’enquête donne de précieuses indications notamment sur la possible fréquentation des séjours collectifs.

Sur les séjours collectifs

82% des parents répondants ont déclaré qu’avant la période du confinement, ils avaient prévu des départs en vacances pour leurs enfants (en famille ou autres) sur les mois de juillet et d’août, et pour 48% d’entre eux en séjour collectif (colonie de vacances, camp de scoutisme, mini-camp, séjour linguistique, sportif ou musical). Assez logiquement, seuls 28 % des interrogés ont assuré maintenir leurs départs au moment de la diffusion du questionnaire durant le confinement, 47% demeurant dans l’expectative ("je ne sais pas").

Point crucial : 48% de l’ensemble des répondants ont déclaré pouvoir envisager un départ en séjour collectif pour leurs enfants sur l’été. Toutefois, 30% des répondants n’envisagent pas ou plus d’inscrire leurs enfants du fait de la crise sanitaire. Au-delà des mesures sanitaires, 59% des parents favorables demandent à ce que les groupes soient de petite taille et 47% souhaitent avoir la possibilité de joindre régulièrement leurs enfants pendant le séjour.

On notera par ailleurs que 40% des répondants, qui n’avaient pas prévu avant le début du confinement d’envoyer leurs enfants en séjour collectif et qui pensent maintenant cela envisageable, demandent une aide financière. Ce chiffre est seulement de 18 % pour les parents qui avaient déjà prévu un séjour pour leurs enfants.

Retrouver ses camarades

48% des parents répondants ont déclaré pouvoir envisager inscrire leurs enfants en accueil de loisirs sur l’été 2020. Un chiffre équivalent à celui des séjours collectifs dans cette période pleine d’incertitudes.

Beaucoup ont souligné l’importance que revêtaient ces séjours et ces accueils auprès des enfants. 75% se sont même accordés à dire qu’il était important que leurs enfants retrouvent une vie collective entre pairs avant la rentrée de septembre.

L’intégralité de l’enquête peut être découverte et téléchargée ici.


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

450 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM