Aller au contenu principal
Catégorie d'info

25 ressources pour comprendre et accompagner la santé mentale des ados

Chapo

Voici des ressources supplémentaires (podcasts, rapports et études, livres et numéros utiles) en complément du dossier pro du Journal de l’Animation n° 235 (janvier 2023), afin de vous aider à comprendre, écouter et accompagner les ados qui peuvent exprimer (ou pas) un mal-être.

Visuel
Image
Publié le
Corps

DES PODCASTS

Les Maux bleus
Une série de podcasts consacrée à la santé mentale et au handicap psychique, lancée par l’association Place des sciences, une équipe de bénévoles s’étant donné pour mission de vulgariser la connaissance scientifique, notamment en matière de santé, et de la diffuser au plus grand nombre. Dans le rythme effréné de nos vies, au sein d’une société qui érige la performance et l’infaillibilité en valeurs capitales, on en finit par oublier qu’il n’y a pas de santé sans bien-être mental. Dans le contexte de crise qui perdure depuis le début de l’année 2020, notre société semble – enfin – le redécouvrir.
En France, parler de son bien-être psychique reste encore largement tabou. Les Maux Bleus est une parenthèse dédiée à la discussion libre, bienveillante et sans jugement. Parler ouvertement de santé mentale est la meilleure arme pour briser les clichés et les tabous, et pour lutter contre la stigmatisation et les discriminations qui font rage à l’encontre des personnes souffrant d’un trouble psychique.

Ça va pas la tête ?
Dans la continuité de l’ouvrage En finir avec les idées fausses sur la psychiatrie et la santé mentale, sous la direction d’Astrid Chevance, publié en septembre 2022 aux éditions de l’Atelier, cette série de podcasts aborde divers aspects de la santé mentale, sans stigmatiser, sans enjoliver ni banaliser, pour apporter quelques pistes pour prendre soin de soi et de ses proches. C'est un sujet qui nous concerne tous car les troubles (addictions, dépression, troubles du comportement alimentaire, etc.) sont fréquents et nous connaissons tous quelqu'un (peut être soi-même) qui, à un moment ou autre de sa vie, rencontrera ces difficultés.

UN WEBDOCUMENTAIRE

Epsykoi
Voici un outil de sensibilisation à la santé mentale à destination des jeunes. Ce webdocumentaire inédit propose de changer de regard sur la maladie mentale pour aider au repérage précoce de la souffrance psychique. Il est visible sur la chaîne YouTube de la Fondation FondaMental, qui allie soins et recherche de pointe pour promouvoir une prise en charge personnalisée et multidisciplinaire des troubles psychiatriques sévères.

UNE NEWSLETTER

Les Petites Glo
Depuis octobre 2022, Gloria Media – société de production de newsletters – a relancé Les Petites Glo, sa newsletter pour adolescents (15-24 ans) dédiée à la thématique de la santé mentale et envoyée aux abonnés deux fois par mois.
La newsletter s’engage pendant un an à changer notre vision sur la santé mentale. Avec des interviews, des conseils d’experts et des exercices concrets, elle permet de mettre en place une véritable séance d’entraînement pour favoriser un bien-être mental.
Parmi les dernières newsletters envoyées, et que l’on retrouve sur le site, citons : On mange nos émotions, C’est pas toi, c’est la société, Un skate-park à soi

DES BD

Dans la Tête de mon ado
Agathe de Lastic, Soledad Bravi et Grégoire Borst (conseiller scientifique), Glénat, à partir de 11,99 € (2022)
C’est ce que l’on peut découvrir, de façon vulgarisée, à travers cette BD qui présente, avec humour et bienveillance, mais sur fond très sérieux, les adolescents d’aujourd’hui. Le Dr Grégoire Borst, professeur de psychologie du développement et de neurosciences cognitive de l’éducation, y apporte un éclairage scientifique. Avec, en prime, un dico des ados !

Se rétablir, tome 1
Lisa Mandel, Exemplaire, 20 € (2022)
La santé mentale, tout le monde en a une et parfois, elle nous joue des tours.
Le rétablissement est le concept selon lequel on peut mener une existence heureuse et épanouie avec un trouble psychique. On y apprend que se rétablir n’est pas guérir, c’est vivre avec. Se rétablir, c’est aussi le travail d’une vie : (re)connaître son trouble, le comprendre, l’apprivoiser, trouver du soutien, retrouver son pouvoir décisionnaire…
Ce livre recueille avec humour les témoignages de personnes directement concernées. Qu’elles soient entendeuses de voix comme Romain, bipolaires comme Chloé ou atteintes de TDAH à l’instar de Jonathan, chacune nous prouve que nous ne sommes pas uniquement définis par nos neurodivergences, et qu’avec un accompagnement adapté, il est possible de s’en sortir.

DES LIVRES

L’Amitié à l’adolescence – À la découverte de soi
Pr. Philippe Duverger, First édition, 19,95 € (2022)
Le Pr. Duverger est professeur des universités, praticien hospitalier, chef de service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent du CHU d’Angers. Dans cet ouvrage, très accessible, il souligne combien la question de l’amitié est primordiale dans la construction de la personnalité et permet de mieux comprendre certains grands enjeux de l’adolescence. Il livre ici le récit de certains jeunes reçus en consultation : les douleurs inexpliquées d’Esther, la tristesse de Mélanie, l’amitié de Julien et de Mick… et l’approche du fait que "l’on ne choisit pas ses émotions (...) L’adolescent vulnérable peut percevoir le danger d’être submergé par ses émotions". Un ouvrage qui invite à découvrir le parcours de jeunes qui fera peut-être écho à celui d’adolescents rencontrés dans vos structures d’accueil et de loisirs.

Avec des mots
Emmanuelle Mercier, préface du Dr Pommereau, BOD, à partir de 7,49 € (2022)
L’autrice, infirmière diplômée en psychotraumatologie et formatrice en prévention suicide, s’adresse directement à l'adolescent et le tutoie, pour instaurer une proximité et lui donner confiance. Elle aborde la confiance en soi, la famille, l’amitié, la scolarité, la socialisation, le harcèlement scolaire, le suicide, le deuil, les conduites à risque et la sexualité. Chaque thématique est abordée par une explication, un témoignage ("confidence") et des conseils.
Chaque ado peut se reconnaître dans ces témoignages et découvrir qu’il n’est pas seul à traverser de pareilles épreuves. Et surtout qu'il ne faut jamais garder pour soi ce mal-être ressenti, mais qu'il faut en parler. Des numéros utiles sont donnés en fin d'ouvrage.
Un livre à placer entre toutes les mains des ados… et des adultes qui les accompagnent.

DES BROCHURES À DESTINATION DES ADOS

Alcool, vous en savez quoi ?
Inpes (2019)
On trouve toujours une bonne raison pour commencer à boire : curiosité, recherche de sensations fortes, envie de faire comme les autres, de se sentir plus sûr de soi… On se dit aussi qu’on encaisse bien, que c’est juste pour faire la fête, qu’on sait gérer et qu’on s’arrête quand on veut. Et puis, est-ce que c’est grave de prendre une cuite une fois de temps en temps ? Non, pas forcément, car cela ne veut pas dire qu’on boira toujours plus ou que l’on deviendra dépendant. Mais il est important de savoir qu’il existe de nombreux risques liés à l’excès. Si les accidents de la route dus à l’alcool font toujours de trop nombreuses victimes, d’autres dangers moins connus sont tout aussi graves : violences, relations sexuelles non voulues ou non protégées, échec scolaire ou professionnel, etc.

Questions d’ados
Santé publique France (2016)
C’est toujours troublant de se voir changer. Cela soulève toutes sortes de questions simples, compliquées, parfois angoissantes, toujours importantes. Des questions qui touchent à l’identité, au corps, à la relation à l’autre, aux émotions, aux pensées nouvelles, à la sexualité et à l’amour. L’adolescence est une période de recherche, de découvertes, d’essais, d’erreurs et de remises en question.
Cette brochure propose des pistes de réponses et des éléments de réflexion pour combattre les idées reçues et les préjugés, qui sont souvent source de souffrance pour soi-même et les autres.

DES ÉTUDES ET DES RAPPORTS

Les compétences psychosociales : état des connaissances scientifiques et théoriques - Enfant et jeunes
Rapport complet, Santé publique France (octobre 2022)
Permettre aux générations d’aujourd’hui et de demain de développer leur capacité à faire des choix éclairés et raisonnés, leurs aptitudes à vivre ensemble et à mieux gérer leur stress et réguler leurs émotions en renforçant leurs compétences psychosociales (CPS) constitue un levier clé de la promotion de la santé. Ces trente dernières années, de nombreux travaux de recherche ont montré l’importance des CPS dans le développement de l’enfant, de son bien-être et de sa santé, dès le plus jeune âge.
Ce rapport est un référentiel destiné aux décideurs et aux acteurs de terrain, fait le bilan des connaissances scientifiques sur les CPS, et fournit des premiers repères pour l’action et la décision.
Il est possible de télécharger également la synthèse du rapport.

Dans ma tête - La situation des enfants dans le monde 2021 - Promouvoir, protéger et prendre en charge la santé mentale des enfants
Unicef (octobre 2021)
Le rapport La situation des enfants dans le monde 2021, qui constitue l’analyse la plus complète jamais menée par l’Unicef sur la santé mentale des enfants, des adolescents et des personnes s’occupant d’enfants au XXIe siècle, indique que, même avant la pandémie de la Covid-19, les enfants et les jeunes souffraient déjà de problèmes de santé mentale sans qu’aucun investissement substantiel n’ait été consenti pour y remédier.

Selon les estimations mondiales disponibles les plus récentes, plus d’un adolescent sur sept âgé de 10 à 19 ans vivrait avec un trouble mental diagnostiqué. Près de 46 000 adolescents se suicident chaque année, ce qui en fait l’une des cinq principales causes de décès pour cette tranche d’âge. Parallèlement, des écarts significatifs persistent entre les besoins en matière de santé mentale et les financements consacrés à cette problématique. D’après le rapport, seuls 2 % environ des budgets publics alloués à la santé sont affectés à la santé mentale dans le monde.

Dans la tête des éco-anxieux. Une génération face au dérèglement climatique
Marie Caillaud, Rémi Lauwerier et Théo Verdier, Fondation Jean Jaurès (25 octobre 2022)
La Fondation Jean-Jaurès et le Forum français de la jeunesse publient une vaste enquête qualitative sur l’éco-anxiété chez les jeunes Français de 18 à 30 ans. L’étude a pour ambition de mieux saisir l’état d’esprit des jeunes éco-anxieux et la manière dont ils perçoivent l’aspect personnel, intime, collectif et politique de l’imminence du réchauffement et de ses conséquences.
La colère constitue l’émotion la plus partagée par les éco-anxieux du panel. Cette "éco-colère" naît de la dichotomie entre, d’une part, le sentiment d’urgence des répondants ainsi que leur engagement personnel et, d’autre part, le constat qu’ils font d’une relative inaction à l’échelle collective, dans leur cercle proche, sur leur lieu de travail et dans la vie publique. Leur irritation se dirige principalement contre "ceux qui ont le pouvoir", décideurs publics et privés.
Les entretiens conduits par les auteurs de ce rapport ont permis d’illustrer la diversité de parcours et d’expérience qui fait croître la préoccupation climatique des individus du panel. Certains font état d’un déclic soudain, comme l’émergence du mouvement "Fridays for future" en 2018. La majorité du panel souligne toutefois la montée progressive de leur préoccupation au regard de la prégnance des enjeux climatiques depuis l’enfance dans leur cercle familial, leur parcours scolaire et l’actualité, sur les réseaux sociaux et les médias traditionnels. La moitié du panel fait état du rôle de leurs parents dans leur sensibilisation aux enjeux environnementaux.

Santé mentale des enfants : le droit au bien-être
Rapport 2021 du Défenseur des droits
La Défenseure des droits, Claire Hédon, et son adjoint Défenseur des enfants, Eric Delemar, pointaient en 2021 pointaient le défaut de prise en charge des troubles de santé mentale et les manquements aux droits qui en découlent, constituant une entrave au bon développement de l’enfant et à son intérêt supérieur, que deux années de vagues épidémiques ont contribué à aggraver.
La Défenseure des droits et le Défenseur des enfants demandent au gouvernement de considérer la santé mentale des enfants comme une priorité des politiques publiques et formulent 29 recommandations à destination des pouvoirs publics dans lesquelles ils soulignent, par exemple, l’urgence à agir pour développer des dispositifs d’accueil des jeunes enfants, l’accompagnement à la parentalité, les moyens accordés au réseau de la Protection maternelle et infantile (PMI) sur le territoire, et la formation aux droits contre le harcèlement scolaire.
Une synthèse du rapport est également disponible.

DES LIGNES TÉLÉPHONIQUES ET DES SITES INTERNET

Addiction

• Fil santé jeunes accessible au 0 800 235 236, 7j/7, de 9 h à 23 h (service anonyme et gratuit) ou depuis un portable au 01 44 93 30 74.
• Drogues info service accessible au 0 800 23 13 13, 7j/7, de 8 h à 2 h du matin (appel gratuit depuis un poste fixe). Appel depuis un portable au coût d’une communication ordinaire : 01 70 23 13 13.
• Alcool Info Services accessible au 0 980 980 930, 7j/7, de 8 h à 2 h du matin (appel anonyme et non surtaxé).
• Écoute cannabis accessible au 0 980 980 940, 7j/7, de 8 h à 2 h du matin (appel anonyme et non surtaxé).

Santé des jeunes

Fil Santé Jeunes
Derrière ce portail se trouve une équipe aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Tous ont l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). L’équipe est composée de professionnels de l’écoute (psychologues, éducateurs, conseillers conjugaux et familiaux, médecins, travailleurs sociaux…).
L’onglet "Ça va pas" traite les thèmes "Mal être", "Sentiments et émotions" et "Violences". La rubrique "Où trouver de l’aide" renvoie vers la carte de France des Maisons des adolescents et leurs contacts.

Santé mentale et prévention du suicide

Suicide Écoute
L'association propose une écoute anonyme, apolitique et aconfessionnelle, 24 h/24 et 7 j/7 : 01 45 39 40 00

SOS Suicide Phénix
Ligne téléphonique : 01 40 44 46 45 (appel confidentiel et anonyme de 13 h à 23 h). Il est possible de contacter les bénévoles de l’association par messagerie : ACCUEILatSOS-SUICIDE-PHENIX ORG (ACCUEILSOS-SUICIDE-PHENIXORG)

3114 Souffrance prévention suicide
Le 3114 est le numéro national de prévention du suicide. Il s’adresse à toute personne en détresse et/ou avec des pensées suicidaires, à toute personne qui souhaite aider une personne en souffrance.
Ce site propose des ressources pour mieux comprendre la crise suicidaire et des conseils pour la surmonter.

L’Association nationale des Maisons des Adolescents (ANMDA)
Les Maisons des Adolescents (MDA) sont des dispositifs ayant pour missions : l’accueil, l’information, la prévention et la promotion de la santé, l’accompagnement et la prise en charge multidisciplinaire (généralement de courte durée) des adolescents (de 11 à 21 ans voire 25 ans selon les dispositifs), de leurs familles et des professionnels qui les entourent.
Pour trouver une MDA, le site propose une recherche par annuaire, lieu ou grâce à une carte de France.

L’association nationale des points accueil-écoute jeunes
Destiné aux jeunes qui se posent des questions, dans leur vie d’ado ou de jeune adulte, ressentent des inquiétudes, des angoisses, une situation de mal-être, ou aux jeunes qui se questionnent sur quelqu’un (ami, proche, membre de ta famille), les Points accueil-écoute jeunes(PAEJ) permettent d’aborder les problèmes familiaux ; le manque d’appétit ou trop d’appétit ; les troubles du sommeil ; les questions sur l’amitié, l’amour ou les sentiments ; la relation avec ses parents, avec ses profs ; si on est victime de harcèlement ou de racket ; la sexualité, le couple ; la dépendance aux écrans ; les drogues et addictions ; la tristesse quotidienne ; les questions sur la vie en général…
Les adultes qui y travaillent sont là pour écouter et aider (c’est gratuit, sans condition, anonyme et confidentiel).
Une carte permet de localiser la PAEJ le plus proche. Si rien n’existe près de chez soi, contacter le PAEJ le moins éloigné, certains professionnels se déplacent ou sont présents dans des antennes délocalisées.
D’autres structures d’accompagnement et d’accueil sont recensées sur le site partenaire Carto Santé Jeunes.

> Retrouvez ici le n° 235 du Journal de l’Animation (janvier 2023)

Titre :
25 ressources pour comprendre et accompagner la santé mentale des ados
Auteur :
Isabelle Wackenier
Publication :
4 mars 2024
Source :
https://www.jdanimation.fr/node/1169
Droits :
© Martin Média / Le Journal de l'Animation

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

©2023 Martin Média - Tous droits réservés 
Les contenus, vidéos, infographies et photographies de ce site ne peuvent être utilisés sans autorisation. 
Conception graphique et développement du site : Metropolitan Neo