Aller au contenu principal
Catégorie d'info

Et si vous testiez les sciences participatives en observant la nature ?

Chapo
Ce sera l’occasion d’affiner les connaissances naturalistes des enfants et des ados, les amener à observer leur environnement et à découvrir ce qu’est un protocole scientifique… tout en faisant profiter la communauté scientifique de leurs observations.
Visuel
Image
Publié le
Corps

C’est possible ! Rendez-vous sur le portail des observatoires participatifs des espèces et de la nature (www.open-sciences-participatives.org), créé et développé par le Muséum national d’histoire naturelle. Il fédère aujourd’hui plus de 63 000 passionnés de la faune et de la flore, amateurs ou professionnels, autour de programmes scientifiques auxquels on peut tous contribuer par de la collecte d’observations, sur la base du volontariat. C’est ce qu’on appelle les sciences participatives.

Pour y contribuer, rien de plus simple : cherchez parmi les 140 observatoires connectés à la plateforme les programmes qui correspondent le mieux à votre projet et au temps dont vous disposez. Le moteur de recherche propose de sélectionner ses partenaires en fonction de la région où l’on se situe et de thématiques (à la forêt, espèces  en danger…), des animaux, végétaux et champignons observés et même de son niveau de connaissances naturalistes. Les programmes font l’objet d’une fiche qui en précise les principaux objectifs et qui mentionne les personnes référentes. Il ne reste plus ensuite qu’à prendre contact. C’est à faire, dès maintenant !

Mots-clés libres

Titre :
Et si vous testiez les sciences participatives en observant la nature ?
Auteur :
Florent Contassot
Publication :
2 mars 2024
Source :
https://www.jdanimation.fr/node/845
Droits :
© Martin Média / Le Journal de l'Animation

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

©2023 Martin Média - Tous droits réservés 
Les contenus, vidéos, infographies et photographies de ce site ne peuvent être utilisés sans autorisation. 
Conception graphique et développement du site : Metropolitan Neo