Aller au contenu principal
Catégorie d'info

Remaniement : Nicole Belloubet à l’Éducation nationale, Sarah El Haïry à la Jeunesse

Chapo

Nicole Belloubet a été nommée ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, le 8 février 2024, dans le gouvernement du Premier Ministre Gabriel Attal. Sarah El Haïry devient pour sa part ministre déléguée chargée de l’Enfance, de la Jeunesse et des Familles.

Visuel
Image
Droits
© Wikimedia - Julien Damelet / Philippe Devernay
Publié le
Corps

Nicole Belloubet, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse

Née le 15 juin 1955, Nicole Belloubet est titulaire d'un DEA de droit public, d'un DEA d’histoire du droit, d’un doctorat de droit public de l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne (1990) et de l’agrégation de droit public (1992). 

Nicole Belloubet a été rectrice de l’académie de Limoges et l’académie de Toulouse, poste dont elle a démissionné en 2005 pour protester contre les suppressions de postes dans l’Éducation nationale décidées par le Premier ministre de droite de l’époque, Jean-Pierre Raffarin. Elle a été conseillère régionale (Parti Socialiste), vice-présidente chargée de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche de la région Midi-Pyrénées de 2010 à 2013. 

Le 14 mars 2013, elle a été désignée membre du Conseil constitutionnel par le président du Sénat, Jean-Pierre Bel, puis est devenue garde des Sceaux, ministre de la Justice dans le deuxième gouvernement d’Édouard Philippe, entre juin 2017 et juillet 2020. 

Nommée à l’Éducation nationale et à la Jeunesse, Nicole Belloubet prend la suite d’Amélie Oudéa-Castéra qui a accumulé les difficultés depuis sa nomination il y a moins d’un mois. Elle devra prendre en main plusieurs dossiers en cours : l’application des mesures du "choc des savoirs" (mise en place des groupes de niveaux au collège, du nouveau diplôme national du brevet, des "prépa-lycées"…), la conception d’un plan d’attractivité du métier enseignant, la révision de la formation initiale et continue des enseignants, le renforcement de la lutte contre le harcèlement en milieu scolaire, la généralisation annoncée du Service national universel en 2026, l’expérimentation du port de l’uniforme à l’école avant son éventuelle généralisation…

La nouvelle ministre devra surtout retrouver la confiance des acteurs de l’Éducation nationale et calmer leur grogne, après deux journées de grève organisées pour protester notamment contre leurs conditions de travail et les mesures du "choc des savoirs", mais aussi réclamer la démission d’Amélie Oudéa-Castéra après ses déclarations sur l’école publique.

Dans un article intitulé "Supprimer le ministère de l’Éducation nationale ?" publié dans la revue Après-demain en 2016, Nicole Belloubet estimait que "le système éducatif français doit évoluer vers plus de décentralisation territoriale et fonctionnelle". Elle prônait davantage d’autonomie, plus d’implication des collectivités territoriales et une "déconcentration de la gestion des ressources humaines". Elle était aussi favorable à améliorer la rémunération et la formation des enseignants. Certains mots font en outre écho à l’actualité, notamment lorsqu’elle qualifiait la "restauration de l’autorité" et le "port de la blouse", deux ambitions du gouvernement, de "fariboles", et qu’elle estimait que "créer des dispositifs adaptés à chaque groupe d’élèves ne s’improvise pas et n’est possible qu’avec l’adhésion active des enseignants".

Sarah El Haïry, ministre déléguée, chargée de l'Enfance, de la Jeunesse et des Familles

Née en 1989, Sarah El Haïry est titulaire d’une licence de droit (université de Nantes).

Après un parcours entre secteur associatif et entreprises privées (notamment des cabinets de conseil), elle est devenue en 2013 chargée d’affaires dans l’entreprise de télécommunications Sagemcom.

En 2015, elle a rejoint la société Up (1) comme déléguée de la fondation du groupe. Elle a été élue députée Modem de Loire-Atlantique en juin 2017, où elle siégeait à la commission des finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire.

En juillet 2020, elle a été nommée secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement auprès de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports. Deux ans plus tard, en juillet 2022, elle est devenue secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et du Service national universel.

Sarah El Haïry a enfin été nommée secrétaire d’État chargée de la Biodiversité, le 20 juillet 2023, auprès de Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. 

Dans un contexte de pénurie de professionnel et de crise dans les crèches, elle devra notamment mener à bien, à son nouveau poste, la mise en place du service public de la petite enfance destiné à lutter contre les inégalités dès le plus jeune âge et à favoriser le plein-emploi. Ainsi que la réforme du congé parental, confirmée en janvier dernier par le président de la République.

Dans le champ de la Jeunesse, elle devra assurer la généralisation du Service national universel souhaitée par Emmanuel Macron pour la rentrée 2026 . Elle est aussi attendue sur la mise en œuvre du Plan pour un renouveau de l’animation en accueils collectifs de mineurs, qu’elle a elle-même lancé en février 2022 et dont le suivi a été confié au comité de filière Animation. Alors que le secteur de l’animation connaît toujours une pénurie de main d’œuvre, que les structures connaissent des difficultés financières croissantes, et que des mesures concrètes tardent à être adoptées, il est à espérer que sa connaissance des dossiers permettra enfin de faire avancer les choses.

La composition du gouvernement de Gabriel Attal

Voici la composition du gouvernement de Gabriel Attal au complet, avec en italique les 20 nouveaux entrants :

Les 13 ministres de plein exercice

  • Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique
  • Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et des Outre-mer
  • Catherine Vautrin, ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités
  • Nicole Belloubet, ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse
  • Marc Fesneau, ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire
  • Rachida Dati, ministre de la Culture
  • Sébastien Lecornu, ministre des Armées
  • Éric Dupond-Moretti, garde des Sceaux, ministre de la Justice
  • Stéphane Séjourné, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères
  • Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires
  • Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques
  • Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques
  • Sylvie Retailleau, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Les 16 ministres délégués

Auprès du Premier ministre :

  • Prisca Thévenot, chargée du Renouveau démocratique, porte-parole du Gouvernement
  • Marie Lebec, chargée des relations avec le Parlement
  • Aurore Bergé, chargée de l’Égalité femmes-hommes et de la Lutte contre les discriminations

Auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique :

  • Laurent Lescure, chargé de l’Industrie et de l’Énergie
  • Olivia Grégoire, chargée des Entreprises, du Tourisme et de la Consommation 
  • Thomas Cazenave, chargé des Comptes publics 

Auprès du ministre de l'Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires :

  • Dominique Faure, chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité 

Auprès du ministre de l'Intérieur et des Outre-mer :

  • Marie Guévenoux, chargée des Outre-Mer 

Auprès de la ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités, de la ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, et du garde des Sceaux, ministre de la Justice :

  • Sarah El Haïry, chargée de l’Enfance, de la Jeunesse et des Familles

Auprès de la ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités :

  • Fadila Khattabi, chargée des Personnes âgées et des Personnes handicapées 
  • Frédéric Valletoux, chargé de la Santé 

Auprès du ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire :

  • Agnès Pannier-Runacher 

Auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères :

  • Franck Riester, chargé du Commerce extérieur, de l’Attractivité, de la Francophonie et des Français de l’étranger
  • Jean-Noël Barrot, chargé de l’Europe 

Auprès du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires :

  • Patrice Vergriete, chargé des Transports  
  • Guillaume Kasbarian, chargé du Logement 

Les 6 secrétariats d’État

Auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et Numérique :

Auprès du ministre de l'Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires :

Auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer :

Auprès du ministre des Armées :

  • Patricia Mirallès, chargée des Anciens combattants et de la Mémoire

Auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères :

  • Chrysoula Zacharopoulou, chargée du Développement et des Partenariats internationaux

Auprès du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires :

  • Hervé Berville, chargé de la Mer et de la Biodiversité

(Avec AEF)

 

Titre :
Remaniement : Nicole Belloubet à l’Éducation nationale, Sarah El Haïry à la Jeunesse
Auteur :
David Jecko
Publication :
21 juin 2024
Source :
https://www.jdanimation.fr/node/2224
Droits :
© Martin Média / Le Journal de l'Animation

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

©2023 Martin Média - Tous droits réservés 
Les contenus, vidéos, infographies et photographies de ce site ne peuvent être utilisés sans autorisation. 
Conception graphique et développement du site : Metropolitan Neo