Au sommaire de ce numéro: 
  • Les nouvelles formes de l’éducation populaire
  • Le land art anime la nature
  • Comment communiquer efficacement ?
  • Régulation : rendre le stagiaire acteur de sa formation
  • Rythmes scolaires : quand la concertation fait défaut
  • Portrait de Christophe Sécher, animateur coordinateur
  • Comment renouveler la qualification Bafa « surveillance des baignades »
  • Le rôle et les missions du directeur d’ACM
  • Un mois, un mot : C comme concertation
  • Fiches techniques
  • Et toutes nos rubriques d’actualité

Dossier Pro – Les nouvelles formes de l’éducation populaire

L’éducation populaire – qui a longtemps été le berceau de nombre de responsables associatifs, syndicaux ou politiques en contribuant à leur formation – semble être revenue sur le devant de la scène politique et médiatique. Le gouvernement Ayrault a créé un ministère de la Jeunesse, des Sports, de l’Éducation populaire et de la Vie associative, laissant espérer à ses acteurs un regain d’intérêt des politiques et des financeurs publics, alors que des mouvements ont connu de plein fouet la baisse des subventions publiques et la concurrence du milieu marchand dans l’offre de loisirs. On assiste aujourd’hui à deux courants de l’éducation populaire : les structures issues de ses courants et mouvements historiques, et de nouveaux réseaux, créés par des acteurs qui se sont éloignés des grandes figures de l’éducation populaire, souhaitant retrouver une cohérence entre leur action et leurs convictions, créant de nouveaux outils, au service de leur vocation militante.

Dossier Action – Le land art anime la nature

Créer de nouveaux liens avec la nature, découvrir sa diversité et valoriser des sites naturels, éveiller la curiosité des enfants, adolescents et adultes, laisser une empreinte sensible sur son environnement, devenir un acteur responsable de ce même environnement…

Le land art, ce courant artistique né il y a maintenant une cinquantaine d’années aux Etats-Unis, permet tout cela. On crée avec la nature et dans la nature.

Penchons-nous sur les possibilités d’animations qu’il offre, mais surtout, essayons de mieux comprendre ses fondements, cette philosophie qui l’anime. Le land art est plus qu’un art, c’est un mode d’expression ludique et personnel et une fenêtre ouverte sur notre âme d’enfant.

Formation personnelle – Comment communiquer efficacement ?

Ce dossier part d’une évidence : chaque jour, être au travail signifie aussi communiquer. De manière plus ou moins rempli d’échanges, particulièrement dans l’animation. Pour autant, il est assez fréquent de constater un manque d’une communication qui soit réelle, avec des conséquences qui peuvent être importantes. Essayons d’y réfléchir.

Côté Formateurs – Régulation : rendre le stagiaire acteur de sa formation

Il est de tradition dans les ACM de faire chaque jour un bilan d’équipe et de se projeter sur le lendemain. Dans les sessions, les formateurs reproduisent cette situation professionnelle, le plus souvent à travers un temps de parole proposé au groupe. Régulièrement, ce moment tourne au recadrage, ce qui n’est pas son objectif.

Sur le terrain – Rythmes scolaires : quand la concertation fait défaut

L’aménagement des rythmes scolaires devrait entraîner l’adhésion, la France détenant le record du plus faible nombre de jours de scolarité dans l’année et l’une des journées parmi les plus longues. La concertation devrait donc favoriser ce consensus. Mais comment cela se passe-t-il sur le terrain ?

Portrait – Christophe Sécher, animateur coordinateur

Christophe Sécher s’intéresse d’abord aux chemins qui s’ouvrent devant lui, mais il a accepté pour ce portrait d’observer son itinéraire. Il est d’ici et maintenant, totalement disponible sur le temps imparti pour notre échange.

Bon à savoir – Comment renouveler la qualification Bafa « surveillance des baignades »

La circulaire n° DJEPVA/DJEPVA A3/2013/176 du 25 avril 2013 relative aux conditions de renouvellement de la qualification « surveillance des baignades » du Bafa précise, cinq ans après la création de cette qualification, les détails pratiques de la procédure applicable à ce renouvellement.

Bon à savoir – Le rôle et les missions du directeur d’ACM

Pour décrire le rôle du directeur d’ACM, la coutume veut qu’on développe une longue et fastidieuse liste de tâches à partir des cinq fonctions du Bafd, tant il est vrai que la Code de l’action sociale et des familles aborde par ailleurs peu ce sujet. Le directeur, donc, situe son engagement dans le contexte social, culturel et éducatif, conduit un projet pédagogique en référence au projet éducatif, dirige les personnels, assure la gestion de l’accueil, développe les partenariats et la communication… Certes. Mais si les fonctions sont utiles pour organiser l’action, le rôle du directeur ne s’y réduit pas, et combien de directeurs stagiaires les maudissent parfois en se demandant comment y faire entrer toute la richesse de ce qu’ils vivent.

Un mois, un mot – C comme concertation

Ersatz de participation ou réel outil démocratique, la concertation fait aujourd’hui partie de la panoplie standard du chef de projet comme outil d’aide à la décision. Présentée comme un catalyseur de la démocratie, qu’en est-il dans nos pratiques ?

Fiches techniques :

Jouer – Jeux de cours (15)

Dessiner – Dessiner des personnages : le visage

Astronomie – Récolter des étoiles filantes

Et toutes nos rubriques d’actualité :

Anim'Actualités

Des livres et vous

Le meilleur du web

Musique et chansons

Le tableau de bord du responsable

Offres d'emploi

Abonnez-vous directement sur notre boutique



Les Fiches Bonus du n°

400 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM