Aller au contenu principal

Des lieux pour se rencontrer

Chapo

Qu’est-ce que chaque habitant·e de notre pays partage et échange avec d’autres, qui lui sont différents ? Difficile de répondre, pourtant nous partageons la même Nation, la même Terre. Faire nation, c’est faire ensemble.

Visuel
Image
Droits
© Laurence Fragnol
Publié le
Corps

Dans notre époque où la communication, l’audience, l’image, le tweet ou le nombre de likes est plus important et enrichissant économiquement que l’action réelle et solidaire, la priorité de l’éducation populaire et de l’animation devrait être de (re)tisser des rencontres, de (re)construire du lien entre les gens, d’imaginer que le projet de notre Nation devrait être celui de la rencontre entre différents habitants de la France. C’est-à-dire construire de l’inclusion, des mixités, de l’intergénérationnel, des activités solidaires et non-marchandes, du lien à notre (chère) planète, aux vivants, etc.

Pour construire un tel projet de société, l’éducation populaire et l’animation doivent disposer de lieux pour faire, de bâtiments pour accueillir, de terrains à construire, de salles pour faire la fête, de cuisines pour nourrir, de cocons pour prendre soin. Malheureusement, l’éducation populaire a majoritairement vendu ses bâtiments ou les a changés, de lieux d’accueil en sièges sociaux. Seules quelques associations tentent de garder un bâtiment de colo, une grange ou un terrain pour mettre en œuvre un projet pourtant fortement fragilisé par les raisons et objectifs financiers. Les villes et villages ont fait de même, mutualisant école, centre de loisirs, salle de sport et/ou salle des fêtes. Leurs conditions d’accès sont payantes ou limitées… Se rencontrer ne se fait plus gratuitement, dans des lieux populaires et/ou ouverts, le monde est marqué par la violence et la peur de l’autre. Les bâtiments se referment.

Un monde de paix

Je rêve éveillé qu’une ville, un village, une collectivité territoriale, une association d’éduc pop et/ou caritative, un mouvement de jeunesse et un collectif militant se regroupent pour acheter un espace qui permettrait à chaque personne issue de ces entités de passer des vacances, des week-ends, des formations ou simplement des repas, des concerts pour se rencontrer gratuitement. Comme un service public de la rencontre, une fabrique de la Nation par l’expérience, par le fait d’éprouver ce que cela fait de vivre avec des autres différents. Réinventons les utopies d’hier qui rêvaient d’un monde en paix : Cité universitaire de Paris, Cahors Mundi… Faisons ensemble, ici et maintenant, ce dont nous rêvons pour demain. Avis aux élus associatifs ou locaux qui refusent le confusionnisme de l’époque !

Titre :
Des lieux pour se rencontrer
Auteur :
Jean-Michel Bocquet
Publication :
13 juillet 2024
Source :
https://www.jdanimation.fr/node/2144
Droits :
© Martin Média / Le Journal de l'Animation

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

©2023 Martin Média - Tous droits réservés 
Les contenus, vidéos, infographies et photographies de ce site ne peuvent être utilisés sans autorisation. 
Conception graphique et développement du site : Metropolitan Neo