Agrément

David et Jonathan annonce, le 20 janvier 2011 sur son site, qu'il a obtenu l'agrément "jeunesse et éducation populaire" (JEP) auprès du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative. "C'est une reconnaissance qui va nous ouvrir un peu plus facilement les portes des lycées, et nous permettre de demander un certain nombre de subventions auprès du ministère", explique Élizabeth Masset, co-présidente de l'association David et Jonathan, qui se présente comme un mouvement homosexuel chrétien. L'association fait de la lutte contre les discriminations à l'école et particulièrement contre l'homophobie en milieu scolaire, l'une de ses priorités. L'association intervient déjà dans certains lycées.

 

Ainsi, en Alsace, David et Jonathan a noué un partenariat avec la région et participe notamment, depuis 2007, au Mois de l'autre, organisé chaque mois de mars. "Il s'agit de sensibiliser les jeunes des lycées à l'ouverture et à la différence. Il y a une vingtaine d'interventions dans les lycées, à chaque fois assurées par un homme et une femme. Le but est de susciter le débat, de faire s'exprimer les jeunes sur leurs préjugés et leurs craintes, de leur expliquer ce que c'est de vivre en étant homosexuel. On veut démystifier l'image des homosexuels", dit Élizabeth Masset.

La perspective de nouvelles subventions pourrait permettre de rouvrir la ligne téléphonique d'écoute pour les jeunes se posant des questions notamment sur leur foi et leur orientation sexuelle, indique encore la co-présidente. Elle précise que la Drac Île-de-France, l'Inpes ou le FNDVA subventionnent l'association.


Refus du prosélytisme

David & Jonathan se dit "honoré d'être reconnu par les pouvoirs publics comme une association exemplaire au carrefour de la société, des Églises et du monde LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans)". Interrogée sur la nature du caractère chrétien de l'association, notamment dans le cadre d'intervention dans des écoles publiques, Élizabeth Masset explique : "le fait qu'on se dise chrétiens suscite des interrogations. Mais dans les écoles, on n'intervient pas sous l'étiquette chrétienne, nous ne faisons pas de prosélytisme. Nous sommes néanmoins un peu mieux armés que d'autres associations sur les questions concernant religion et homosexualité. Nous avons aussi des réponses à apporter concernant les religions juives et musulmanes".

David et Jonathan estime que "le fonctionnement démocratique de l'association ainsi que la transparence dans sa gestion ont aussi retenu l'attention du ministère". Pour la co-présidente de l'association, cet agrément symbolise, après 40 ans d'existence, le fait que David et Jonathan "est à un tournant de son histoire, passe d'une posture de défense et de lutte pour les droits, à une vocation plus large d'acteur de la société".


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

400 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM