Pour les établissements scolaires, un nouveau protocole sanitaire très assoupli – Photo d'archives © Estelle Perdu

Pour les établissements scolaires, un nouveau protocole sanitaire très assoupli

"Le protocole sanitaire est assoupli en raison de la baisse du niveau de circulation du virus et des données rassurantes concernant l’impact et la transmission de la Covid-19 chez les enfants", explique le Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse dans le protocole sanitaire, présenté le 17 juin. L’objectif du gouvernement est que les écoles et les collèges, mais pas les lycées, accueillent tous les élèves à partir du 22 juin, "de manière obligatoire et selon les règles de présence normales", comme l’a annoncé Emmanuel Macron dimanche 14 juin.

Le guide (téléchargeable ici) comporte 8 pages, contre plus de 50 dans la précédente version qui s’appliquait jusqu’alors, et concerne tous les établissements scolaires.

Le nouveau document précise les modalités pratiques de fonctionnement des établissements scolaires "à compter du 22 juin 2020", "dans le respect des prescriptions émises par les autorités sanitaires". "Les mesures à prendre nécessitent de tenir compte du contexte propre à chaque école ou établissement."

La principale évolution du protocole sanitaire concerne l’assouplissement très important des règles de distanciation physique dans les écoles et les collèges, mais le ministère souligne que "les mesures pour éviter le brassage des groupes et pour garantir l’hygiène des mains demeurent essentielles".

Voici les principaux changements opérés par rapport aux précédents protocoles :

• Distanciation physique assouplie

Les accompagnateurs ainsi que les intervenants extérieurs, auxquels il est demandé de porter un masque grand public, peuvent désormais entrer dans les bâtiments scolaires après nettoyage ou désinfection des mains.

La règle indicative de surface de 4m² par élève ne s’applique plus dans les locaux comme dans les espaces extérieurs.

À l’école maternelle, entre les élèves d’une même classe ou d’un même groupe, "aucune règle de distanciation" ne s’imposera que ce soit dans les espaces clos (salle de classe, couloirs, réfectoire, etc.) ou dans les espaces extérieurs. En revanche, la distanciation physique devrait être maintenue entre les élèves de groupes différents.

Dans les écoles élémentaires et les collèges, "le principe est la distanciation physique d’au moins un mètre lorsqu’elle est matériellement possible, dans les espaces clos (dont la salle de classe), entre l’enseignant et les élèves ainsi qu’entre les élèves quand ils sont côte à côte ou face à face." Elle ne s’applique pas dans les espaces extérieurs entre élèves d’une même classe ou d’un même groupe, y compris pour les activités sportives. L’organisation de la classe à l’air libre est "encouragée". En outre, si le mobilier des salles de classe ne permet pas de respecter la distanciation physique, tous les espaces de l’établissement peuvent être mobilisés (CDI, salles informatiques…), y compris pour proposer d’autres activités (études, 2S2C).

Plus surprenant, le protocole précise que "si la configuration des salles de classe (surface, mobilier, etc.) ne permet absolument pas de respecter la distanciation physique d’au moins un mètre, alors l’espace est organisé de manière à maintenir la plus grande distance possible entre les élèves et les élèves de plus de 11 ans doivent porter le masque de protection dans la classe. La distanciation physique doit être maintenue entre les élèves de groupes différents." Ce qui revient à ne plus rendre obligatoires les mesures de distanciation.

Dans les lycées, une distance minimale d’un mètre doit être respectée entre chaque personne dans les espaces clos et dans les espaces extérieurs.

Concernant les internats, "l’ensemble des publics habituellement hébergés peut être accueilli (…). La distance entre les lits doit être d’au moins un mètre."

• Gestes barrières quasi inchangés

Concernant les gestes barrières, le lavage des mains aux lavabos peut désormais se réaliser "sans mesure de distance physique entre les élèves d’une même classe ou d’un même groupe".

Le port du masque n’est "pas obligatoire pour les personnels enseignants lorsqu’ils font cours et sont à une distance d’au moins un mètre des élèves". Le protocole précise que "lorsque le masque n’est pas utilisé, il peut être soit suspendu à une accroche isolée, soit replié sans contacts extérieur/intérieur (ne pas le rouler) et stocké dans une pochette individuelle".

Pour les élèves :
• à l’école maternelle le port de masque est à proscrire ;
• à l’école élémentaire, le port du masque n’est pas recommandé mais des masques sont à disposition pour équiper les enfants présentant des symptômes dans l’attente de leur départ de l’école ;
• au collège et au lycée, le port du masque "grand public" est obligatoire lors des déplacements des élèves. Il l’est également au collège quand la distance d’un mètre entre les élèves ne peut être respectée en classe.

• Limitation du brassage des élèves

"En fonction de leur taille, les écoles et établissements scolaires organisent le déroulement de la journée et des activités scolaires pour limiter les croisements entre élèves de classes différentes ou de niveaux différents. Cette limitation est d’autant plus nécessaire lorsque la distanciation entre élèves d’un même groupe est réduite comme à l’école maternelle ou, le cas échéant, à l’école élémentaire et au collège."

Le protocole précise notamment que "les récréations sont organisées par classes ou groupes de classes, en tenant compte des recommandations relatives aux gestes barrière ; en cas de difficulté d’organisation, elles peuvent être remplacées par des temps de pause en classe".

La restauration scolaire, quant à elle, est "organisée dans les lieux habituels et doit être privilégiée. Les flux et la densité des élèves sont organisés en respectant la distance d’au moins un mètre entre les groupes d’élèves appartenant à une même classe dans les écoles maternelles. S’agissant des élèves des écoles élémentaires et des collèges, lorsque le respect de la distance d’un mètre entre élèves est matériellement impossible, il convient de faire déjeuner les élèves d’une même classe ensemble et de respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres groupes. Les élèves des lycées respectent la distance d’un mètre minimum dans les espaces de restauration."

• Nettoyage des locaux simplifié

Les consignes sur le nettoyage des locaux sont allégées. Un nettoyage des sols et des grandes surfaces (tables, bureaux) devra être réalisé "au minimum une fois par jour", tout comme le nettoyage désinfectant des surfaces les plus fréquemment touchées par les élèves et personnels dans les salles, ateliers et autres espaces communs (comme les poignées de portes). Les tables du réfectoire sont nettoyées et désinfectées après chaque service.

Désormais, l’accès aux jeux extérieurs, aux bancs, aux espaces collectifs est également autorisé "si un nettoyage quotidien est assuré ou après une période sans utilisation d’environ 12 heures". La mise à disposition d’objets partagés au sein d’une même classe ou d’un même groupe constitué (ballons, jouets, livres, jeux, journaux, dépliants réutilisables, crayons, etc.) est désormais permise "lorsqu’une désinfection au minimum quotidienne est assurée ou que les objets sont isolés 24 heures avant réutilisation". Dans la précédente version du protocole, le nettoyage et la désinfection étaient demandés plusieurs fois par jour et les matériels pédagogiques et les objets manipulés par les élèves ou les personnels devaient être désinfectés après utilisation.

Les mesures concernant la formation des personnels aux gestes préventifs et la communication envers les parents et les élèves restent inchangées.

Pour les animateurs, notamment ceux qui interviennent dans des accueils périscolaires, il reste désormais à savoir si et dans quelle mesure les protocoles qui s’appliquent actuellement aux accueils collectifs de mineurs seront modifiés en s’inspirant de ce nouveau protocole scolaire. En souhaitant que si modification il y a, le nouveau protocole soit publié le plus rapidement possible, afin de laisser à chacun le temps d’adapter le dispositif en vigueur.

Téléchargez ici le document PDF du protocole sanitaire des établissements scolaires applicable à compter du 22 juin 2020.

Téléchargez ici des exemples de schémas d’aménagement des salles de classe dans le respect des règles de distanciation physique applicable à compter du 22 juin 2020.

David Jecko avec AEF

Si vous appréciez nos informations accessibles en lecture gratuite,
vous pouvez nous soutenir et découvrir d'autres contenus exclusifs
du Journal de l'Animation en souscrivant un abonnement à notre mensuel
ou en visitant notre boutique en ligne.
Merci à vous !

 


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

450 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM