Service civique : 5 000 places supplémentaires en 2012

Ces nouvelles places devraient permettre, en comptabilisant les services civiques en cours et les nouvelles entrées, à « 25 000 jeunes d'être engagés dans ce service en 2012 », a indiqué le Premier ministre, qui souhaite que le dispositif puisse « continuer à monter en puissance ». Cette annonce fait écho à ses précédentes déclarations de mars 2011 : face à l'augmentation du nombre de candidats potentiels au service civique, il s'était dit « disposé à examiner l'éventualité d'une augmentation du nombre de volontaires […] si des besoins réels étaient avérés ».

Le Premier ministre a rappelé également qu'un récent décret permet la « valorisation [du service civique] dans les cursus post-baccalauréat ». Ce décret n° 2011-1009, en date du 24 août 2011, prévoit les modalités de valorisation et de validation des compétences acquises dans l'exercice d'un service civique.

100 millions d’euros, 15 000 jeunes
Créé par la loi du 10 mars 2010, le service civique s'adresse principalement aux jeunes volontaires de 16 à 25 ans, accueillis pour une période de six à douze mois dans une association, une collectivité locale ou une ONG, en France ou à l'étranger. Les bénéficiaires perçoivent une indemnisation de 550 à 600 euros mensuels versée par l'État. La montée en puissance du dispositif est prévue sur cinq ans pour atteindre 75 000 jeunes en 2014, soit 10 % d'une classe d'âge. En 2010, 10 141 jeunes se sont engagés en service civique et au 1er mars 2011, près de 40 000 jeunes se sont inscrits sur le site de l'Agence du service civique comme candidats potentiels. Le budget 2011 prévoit 15 000 nouvelles entrées en service civique, pour un financement de 100 millions d'euros. Le dispositif va effectivement « concerner 15 000 jeunes à la fin de cette année », a assuré François Fillon.

Source AEF


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

400 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM