Aller au contenu principal
Catégorie d'info

12 ressources autour de l'éducation positive et du "time out"

Chapo

Voici une sélection de lectures et de vidéos pour prolonger la réflexion menée dans le dossier "Éducation positive : faut-il bannir le time out ?" paru dans Le Journal de l'Animation n° 242 (nov.-déc. 2023).

Visuel
Image
Droits
© Estelle Perdu
Publié le
Corps

Des livres

J'ai tout essayé – Opposition, pleurs et crises de rage : traverser la période de 1 à 5 ans
et Il me cherche – Comprendre le cerveau de votre enfant entre 6 et 11 ans 

Isabelle Filliozat, Marabout, 7,60 € le titre (2019) 

Les parents ont tendance à interpréter les comportements excessifs ou énervants des enfants comme des manifestations d’opposition, de mauvaise volonté, d’insolence. Certains se culpabilisent et cherchent le traumatisme. Et s’il y avait d’autres causes ? Les découvertes des neurosciences et de la psychologie expérimentale éclairent d’un jour nouveau ces conduites parfois exaspérantes. Dans les ouvrages J'ai tout essayé et Il me cherche, Isabelle Filliozat propose des explications scientifiques fondées sur la compréhension du cerveau de nos enfants pour mieux les comprendre et remédier aux situations de conflits, de cris et de punitions et répondre le mieux possible à leurs besoins profonds.

Vivre heureux avec son enfant

Catherine Gueguen, Pocket, 8,30 € (2017)

Comment faire quand votre enfant a des colères répétées ? S'il ne veut pas se coucher ? S'il ne veut pas manger, ni obéir ? Faut-il le punir ou s'opposer à lui ? Faut-il le laisser pleurer ? Au travers de nombreux exemples tirés de ses consultations, et en s'appuyant sur les recherches en neurosciences affectives, Catherine Gueguen propose dans cet ouvrage une nouvelle approche : voir et ressentir le monde par les yeux de l'enfant et enfin pouvoir se mettre à sa hauteur. En effet, les dernières découvertes sur le développement du cerveau émotionnel nous montrent qu'une relation empathique et bienveillante permet à l'enfant de déployer toutes ses possibilités affectives et intellectuelles. Un plaidoyer pour une autre vision de l'éducation.

L'éducation bienveillante, ça suffit !

Didier Pleux, Ed. Odile Jacob, 19,90 € (2023)

Élever son enfant avec bienveillance, c’est être attentif à ses émotions, c’est poser des cadres qui faciliteront la relation, c’est valoriser la compréhension et l’empathie. Mais est-ce suffisant ? À être trop écoutés et trop valorisés, certains enfants deviennent arrogants, irrespectueux, et même des enfants tyrans… Selon Didier Pleux, si l’on ne veut pas que nos enfants deviennent ces enfants-là, qui ignorent les autres, ils doivent trouver, face à leurs demandes permanentes et à leurs désirs incessants, une autorité qui intègre le « non » et définit des limites claires. En examinant les principes de l’éducation bienveillante, l’auteur définit ce qu’est l’autorité, juste, bienveillante, exigeante, pas toujours complaisante, mais qui prépare l’enfant à la vie réelle.

File dans ta chambre !

Caroline Goldman, Dunod, 17,90 € (2023)

Le petit enfant explore spontanément le monde, guidé par son instinct et son plaisir. À partir de l’âge d’un an, il a pourtant besoin que les adultes qui l’entourent l’aident à donner un format plus structuré à ses relations et à son comportement. Dans cet ouvrage didactique, écrit sans langue de bois, Caroline Goldman replace l’apprentissage des limites au centre d’un développement psychique serein, en pointant les écueils d’une parentalité « excessivement positive ». Elle justifie, à l’aide d’une feuille de route pratique et détaillée, l’usage d’une action éducative non violente pour résoudre rapidement ces troubles du comportement. Et retrouver ainsi des relations apaisées et la confiance en soi.

Qui commande ici ?

Marcel Rufo et Philippe Duverger, Le Livre de poche, 7,70 € (2019) 

Les enfants qui viennent actuellement en consultation de pédopsychiatrie ne ressemblent pas à ceux des années 1960 à 1980. On y rencontre notamment un nombre significatif d'enfants tyrans, qui n'hésitent pas à recourir à la violence physique, à la menace ou au chantage pour obtenir de leurs parents la satisfaction de leurs moindres désirs. Marcel Rufo et Philippe Duverger, pédopsychiatre tous les deux, proposent dans ce livre des exemples concrets questionnant les liens entre tyrannie et précocité, tyrannie et intolérance à la frustration. Voilà un guide à destination des parents soucieux d’être aidés par des professionnels pour surmonter leur désarroi. De quoi trouver des pistes pour redéfinir la place de l’enfant au sein de la famille et restaurer la valeur éducative de l’autorité.

Chasseur, cueilleur, parent – L'art oublié des cultures ancestrales

Michaeleen Doucleff, Leduc, 21,90 € (2021)

Michaeleen Doucleff est partie avec sa fille de trois ans apprendre et pratiquer les méthodes éducatives de familles dans trois des plus vénérables communautés du monde : les Mayas au Mexique, les Inuits au-dessus du cercle arctique et les Hadzas en Tanzanie. Elle ne se contente pas de vivre avec ces familles et d’observer leurs méthodes, elle les met aussi en pratique avec sa propre fille, avec des résultats saisissants. Elle apprend la discipline sans crier. À partir de ses discussions avec des psychologues, des neuroscientifiques, des anthropologues et des sociologues, elle explique dans cet ouvrage comment ces méthodes peuvent avoir des répercussions sur le développement et la santé mentale des enfants.

Des vidéos

Le bébé est une personne 

Ce documentaire en trois volets de Bernard Martino, diffusé en 1984 sur TF1, eut un impact considérable. Les compétences du nouveau-né y étaient décrites pour la première fois auprès du grand public. Sans être le précurseur d’une éducation positive qui trouve bien d’autres racines ailleurs, cette série marqua toute une génération. 

C'est quoi la parentalité positive ?

Isabelle Filliozat explique dans cette vidéo la différence entre une parentalité “classique” et la parentalité “positive” et comment réagir de manière efficace, sans cri, menace, chantage ou punition aux comportements des enfants.

C'est quoi l'éducation positive et bienveillante ?

Pas de fessée, pas de punition, juste du dialogue. C'est l'"éducation bienveillante" que pratique Marie Félin avec ses enfants. Elle explique pourquoi dans cette vidéo.

L'éducation bienveillante, ça suffit !

Didier Pleux explique dans cette interview que l’éducation bienveillante était à la base, positive. Cependant, selon lui, cette méthode anglo-saxonne a été trop francisée et est devenue une sorte de "Dolto New Age", c'est-à-dire, moins de parents et d'autorité avec plus de liberté.

Pourquoi est-il important de fixer des limites aux enfants ?

Les enfants n'ont pas de limites. Le rôle des parents est de mettre progressivement des limites physiques, morales, pour bien vivre et s'entendre les uns, les autres. c'est ce qu'explique Florence Millot, psychologue et psychopédagogue, dans cette vidéo.

Un podcast

Les limites éducatives

Dans l’une de ses chroniques sur France Inter, Caroline Goldman, psychologue pour enfants, critique la notion d'éducation positive.

>>> Retrouvez ici notre dossier "Éducation positive : faut-il bannir le time out ?"

 

 

 

 

 

 

 

 

Titre :
12 ressources autour de l'éducation positive et du "time out"
Auteur :
Jacques Trémintin
Publication :
29 mai 2024
Source :
https://www.jdanimation.fr/node/2098
Droits :
© Martin Média / Le Journal de l'Animation

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

©2023 Martin Média - Tous droits réservés 
Les contenus, vidéos, infographies et photographies de ce site ne peuvent être utilisés sans autorisation. 
Conception graphique et développement du site : Metropolitan Neo