Aller au contenu principal
Catégorie d'info

Animation : un nouveau mouvement de grève aura lieu le 30 juin

Chapo

Après quatre mobilisations à l'automne 2021 et début 2022, les syndicats d'animateurs appelent à un nouveau mouvement de grève le jeudi 30 juin pour réclamer plus de reconnaissance du secteur, de meilleures conditions de travail et une revalorisation des rémunérations.

Visuel
Image
Publié le
Corps

"Ensemble, exigeons le respect pour les animateurs, animatrices et l'ensemble des métiers de l'éducation populaire !" Voici l'un des slogans avec lesquels l'intersyndicale de l'animation (CGT, Solidaires, SUD, CNT, France animation en lutte…) appelle les salariés du secteur privé comme les agents de la fonction publique territoriale à se mobiliser pour faire grève et exprimer leurs revendications le jeudi 30 juin dans toute la France. Des préavis de grève nationaux ont été déposés dans le privé comme dans le secteur public.

À une semaine de la fin de l'année scolaire, force est de constater que les demandes des syndicats restent identiques à celles qu'ils avaient formulées lors de quatre précédentes journées de grève à l'automne 2021 et en janvier 2022. Dans les grandes lignes, l'intersyndicale réclame :
"• une réelle revalorisation des salaires dans nos métiers, dans le secteur public comme dans le secteur associatif : + 15 % ;
• la titularisation (dans le secteur public) et la CDIsation (dans le secteur associatif) des animatrices et animateurs en CDD et contrat d'engagement éducatif ;
• une réelle reconnaissance de nos métiers et nos savoir-faire, de nos qualifications, et de notre utilité sociale ;
• des budgets de fonctionnement à la hauteur des besoins."

Au fil des tracts, des revendications plus précises apparaissent, comme "un taux d'encadrement plus sûr de 1 animateur pour 8 enfants (moins de 6 ans) et 1 pour 12 (plus de 6 ans)", "des formations adéquates et des moyens supplémentaires pour accueillir les enfants porteurs de handicap", la fin de "la précarité et des temps partiels imposés" ou encore l'arrêt de "la mise en concurrence dans le secteur de l'éducation populaire".

Comment faire grève ?

Afin de faciliter l’implication d’un maximum de participants, les syndicats font preuve de pédagogie pour expliquer les modalités d’application du droit de grève dans les différents secteurs concernés (fonction publique territoriale, privé, délégation de service public). Préavis, service minimum, délai de prévenance de l’employeur, rassemblements, effets sur la rémunération, formes de grève autorisées… sont ainsi détaillés dans un document (à télécharger ici), réalisé par l’intersyndicale lors de la mobilisation de décembre 2021, pour éclairer tous les agents et salariés sur leurs droits et obligations.

Sur les réseaux sociaux, l'expression d'un ras-le-bol dans le secteur de l'animation est bien perceptible, notamment sur le groupe Facebook France animation en lutte. Alors que les annonces faites lors de la présentation en février dernier du plan gouvernemental "Pour un renouveau de l'animation en accueils collectifs de mineurs" sont restées lettre morte, et que de nombreux employeurs peinent à recruter pour la saison estivale, l'absence remarquée d'un poste de secrétaire d'État à la Jeunesse dans le gouvernement de la Première ministre Elisabeth Borne n'a fait qu'alimenter le sentiment de déconsidération qui mine les animateurs. Cette colère se traduira-t-elle par une forte mobilisation devant les préfectures ce jeudi ?

 

 

Titre :
Animation : un nouveau mouvement de grève aura lieu le 30 juin
Auteur :
David Jecko
Publication :
23 avril 2024
Source :
https://www.jdanimation.fr/node/1130
Droits :
© Martin Média / Le Journal de l'Animation

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

©2023 Martin Média - Tous droits réservés 
Les contenus, vidéos, infographies et photographies de ce site ne peuvent être utilisés sans autorisation. 
Conception graphique et développement du site : Metropolitan Neo