Aller au contenu principal
Catégorie d'info

Les idées reçues sur le VIH en forte hausse chez les jeunes

Chapo

À l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, Sidaction a publié les résultats d’un sondage réalisé auprès de 15-24 ans. Discriminations croissantes envers les personnes séropositives et réel manque de connaissances sur le sida : il y a urgence à agir ! 

Visuel
Image
Droits
© Vincent Isoré
Publié le
Corps

À l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, Sidaction a réalisé en partenariat avec l’Ifop, un sondage mesurant les connaissances des jeunes âgés de 15 à 24 ans sur le VIH et le sida. 

Une méconnaissance inquiétante

Si 79 % des jeunes estiment avoir les connaissances suffisantes sur le VIH.sida, les résultats montrent une tendance inverse. « Les idées reçues à propos des personnes vivant avec le VIH n’ont jamais été aussi présentes dans les esprits des 15-24 ans. La stigmatisation que ces préjugés engendrent est plus que préoccupante », observe Florence Thune, directrice générale de Sidaction.

Selon le sondage, 30 % des 15-24 ans pensent que le virus du sida peut se transmettre en embrassant une personne séropositive (+ 13 points par rapport à 2022), ce qui est faux. Un quart des jeunes estime que le VIH se transmet en s’asseyant sur un siège de toilettes publiques (+8 pt), en buvant dans le verre d’une personne séropositive (+10 pt) ou en partageant la même assiette (+10 pt). Un jeune sur trois pense qu’il existe un vaccin pour empêcher la transmission du virus du sida, ou un traitement pour en guérir. Penser que les personnes séropositives sont contagieuses au moindre contact entraîne une recrudescence des discriminations à leur égard. 

Des préjugés qui persistent

L’étude a mesuré pour la première fois la stigmatisation envers les personnes vivant avec le VIH. 

Il apparaît : 

  • qu’une personne interrogée sur quatre serait mal à l’aise si son ou sa collègue de travail était séropositive ;

  • que 31 % des 15-24 ans interrogés refuseraient de parler à leur entourage de leur séropositivité, notamment à cause de la honte (41 %) ;

  • que plus d’un quart des jeunes pense qu’une personne séropositive sous traitement peut représenter un danger pour les autres.

« Il est urgent de réagir face à ces stigmates et d’intensifier la sensibilisation et la prévention au VIH.sida. Aujourd’hui, les personnes séropositives sous traitement efficace ne transmettent plus le virus », insiste Florence Thune. 

Une campagne de sensibilisation

Afin de barrer la route à ces fausses informations et idées reçues sur le VIH, qui favorisent les pratiques à risque et stigmatisent les personnes séropositives, Sidaction vient de lancer la campagne Les Clics de la tentation. Cette campagne détourne cinq types de contenus qui captivent les jeunes en ligne, en y insérant des informations véridiques et essentielles sur le VIH.

Ces faux contenus, un brin provocateurs, entendent montrer que « la vérité mérite aussi notre curiosité ». Ils visent à susciter auprès d’un large public un intérêt pour des sujets souvent négligés. Et à encourager des conversations sur la prévention et le dépistage du VIH.

Un site internet dédié permet l’accès à des ressources fiables sur la prévention et la transmission du virus. Aux professionnels de l’éducation et de l’animation de se saisir de ces outils pour mener des activités de prévention et d’information à destination des jeunes sur le VIH.sida et la santé sexuelle en général.

Ressources
Publics

Titre :
Les idées reçues sur le VIH en forte hausse chez les jeunes
Auteur :
Loris Jecko
Publication :
20 février 2024
Source :
https://www.jdanimation.fr/node/2139
Droits :
© Martin Média / Le Journal de l'Animation

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

©2023 Martin Média - Tous droits réservés 
Les contenus, vidéos, infographies et photographies de ce site ne peuvent être utilisés sans autorisation. 
Conception graphique et développement du site : Metropolitan Neo