Aller au contenu principal
Catégorie d'info

Test jeu : Cinco, un jeu d’adresse tout terrain

Chapo

Cinco est un jeu d’adresse qui consiste à envoyer des balles de jonglage dans des trous de petite taille situés plus ou moins loin du lanceur.

Visuel
Image
Publié le
Corps

Dans la boîte, il y a une bande de toile plastifiée d’environ 80 cm de long sur 20 cm de haut, comportant quatre orifices colorés avec réceptacles et dotée de lanières élastiques aux angles, trois balles, deux sardines en métal et une règle proposant cinq modes de jeu différents. Avant de jouer, on installera la bande sur des éléments de son environnement : tables, arbres, murs, dans la terre…

Comme dans la plupart des jeux d’adresse surdimensionnés, Cinco demande au joueur de contenir sa motricité, de coordonner son œil et sa main. La satisfaction de la réussite génère un plaisir immédiat et donne envie de recommencer.

Passe-partout et adaptable

Si les jeux d’adresse sont souvent encombrants, lourd et onéreux, Cinco est une alternative adaptée au contexte de l’ACM. Il peut être facilement glissé dans un sac lors d’une sortie ou rangé dans une armoire après utilisation. Sa modularité permet de faire jouer des enfants d’âge et de taille différents, et il peut même s’adapter aux enfants en situation de handicap assis en fauteuil. L’animateur installera toujours en amont le matériel pour donner envie aux enfants de jouer. Si des règles formelles sont proposées, le matériel intuitif laisse aussi une part à la créativité des enfants.

Cinco, de David Mousqué, éditions Les jeux du mouss, 43 euros.

Ressources
Mots-clés libres

Titre :
Test jeu : Cinco, un jeu d’adresse tout terrain
Auteur :
Caroline Cattaneo
Publication :
21 juin 2024
Source :
https://www.jdanimation.fr/node/1190
Droits :
© Martin Média / Le Journal de l'Animation

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

©2023 Martin Média - Tous droits réservés 
Les contenus, vidéos, infographies et photographies de ce site ne peuvent être utilisés sans autorisation. 
Conception graphique et développement du site : Metropolitan Neo