Aller au contenu principal
Catégorie d'info

Covid-19 : le cri du cœur d'un animateur

Chapo

Un lecteur du Journal de l'Animation, qui a souhaité rester anonyme, nous a adressé ce billet où il exprime son ressenti par rapport à la crise sanitaire, aux contraintes qui pèsent sur les animateurs et au manque de reconnaissance dont ils souffrent. Un cri du cœur dans lequel nombre de nos lecteurs se reconnaîtront sans doute.

Visuel
Image
Publié le
Corps
Nous, animatrices, animateurs des centres de loisirs périscolaires, sommes les grands oubliés des professions "essentielles".
Le premier confinement, sans écoles ni centres de loisirs (sauf pour les enfants de soignants) a brusquement "révélé" à des milliers de parents en quoi le métier de professeur ne s'improvisait pas.
Tout autant, en vivant avec leurs enfants 24h sur 24, les familles ont "découvert" aussi en quoi "les occuper" était un métier, quand on ne peut plus recourir à des prestations de loisirs externes. En essayant d'éviter de s'en remettre à la télé et autres écrans divers. Organiser des jeux, petits et grands, des apprentissages ludiques, leur apprendre à découvrir, dans des créations pas à pas, à faire avec d'autres enfants et d'autres jeunes, c'est un métier, un métier éducatif, le nôtre celui d'animatrice et d'animateur en centre de loisirs et de vacances, pas seulement périscolaire, mais aussi le mercredi, le samedi, pendant les petites vacances, en juillet et août, dans des camps scouts, des mini-camps...

C'est un métier professionnel, où des diplômes existent depuis plus de 50 ans et pas seulement le "brevet BAFA" d'animateur volontaire qui reste le plus connu.
Un métier toujours déconsidéré, raillé parfois à partir de quelques préjugés de "facilité", mal payé (et encore "trop payé pour vous amuser avec des enfants" comme certains l'entendent encore).

Depuis ce premier confinement, tout a été fait pour faciliter la vie quotidienne des familles et maintenir une continuité scolaire en France, en ne fermant pas les écoles et les centres de loisirs. Les conditions de travail des enseignants devenues extrêmement difficiles, sont amplement connues et médiatisées notamment par de nombreuses visites ministérielles et présidentielles, comme à toutes les autres professions "essentielles" : soignants, commerçants, ouvriers, livreurs, routiers…
 

"Adaptation permanente et fatigue"

Mais notre profession est complètement "transparente", une fois de plus. Alors que, depuis plus d'un an, nous faisons des efforts inouïs pour maintenir l’accueil de vos enfants chaque jour, chaque mercredi, chaque vacance. Nous avons dû revoir complétement notre organisation au fil des protocoles sanitaires transmis et accompagnés par Jeunesse et Sports. Nous avons accepté de limiter les contacts avec les parents, en supprimant ces échanges du matin et du soir où nous vous transmettions nos observations sur les difficultés et les progrès de vos enfants. Nous avons dû suspendre nos programmes d'activités extérieures, sportives en intérieur. Nous avons dû stopper complètement nos organisations en sous-groupes pédagogiques pour respecter le non-mélange des enfants venant de différents groupes scolaires.

Depuis 14 mois, nous aussi nous éprouvons l'adaptation permanente, la résilience, la fatigue et maintenant la crainte de la contamination gagner, avec la loterie des complications et de la réanimation qui peuvent toucher tout le monde de façon aléatoire.
Avec le constat généralisé de voir notre métier réduit désormais à "garder" les enfants, ce préjugé majeur que nous subissons depuis des années.
Et nous ne recevons en retour aucune considération , à commencer par celle de nous "reconnaître" pour le service que nous vous maintenons dans cet effort national de solidarité.

Alors oui, nous tous, animateurs, animatrices, directeurs, directrices de centres de loisirs et de vacances, nous en avons "gros sur la patate".
 

Titre :
Covid-19 : le cri du cœur d'un animateur
Auteur :
David Jecko
Publication :
25 juin 2024
Source :
https://www.jdanimation.fr/node/1033
Droits :
© Martin Média / Le Journal de l'Animation

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

©2023 Martin Média - Tous droits réservés 
Les contenus, vidéos, infographies et photographies de ce site ne peuvent être utilisés sans autorisation. 
Conception graphique et développement du site : Metropolitan Neo