Aller au contenu principal

Aujourd’hui, qu’est-ce que la jeunesse ?

Chapo

La jeunesse est une réalité qui ne revêt pas la même signification pour tous. Ainsi, commençons par définir ce concept avant d’esquisser des caractéristiques communes à tous les jeunes du monde.

Visuel
Image
Droits
© Estelle Perdu
Publié le
Corps

« Je sais ce que cette épidémie [de la Covid-19] et ces mois ont volé de moments de joie, d’insouciance (…) Ça va aller de mieux en mieux. » Cet encouragement du président de la République, à l’intention de la jeunesse, exprimé en mai 2021, est encore bien ancré dans ma mémoire. Emmanuel Macron venait d’amorcer une séquence politique en direction des jeunes, ceux « qui ont le plus souffert de la crise » sanitaire selon lui. Le plan Un jeune une solution avait débuté à l’été 2020, une interview avait été donnée sur le média en ligne Brut en décembre… puis, en mai 2021, était diffusée la vidéo avec les youtubeurs McFly et Carlito et généralisé le Pass culture. L’opération de remobilisation de la jeunesse, d’aucuns parlaient de séduction, était clairement affichée.

Quoi qu’on puisse penser de cette séquence politique, elle a mis en lumière la jeunesse, celle d’aujourd’hui et non celle d’hier ou que l’on pourrait idéaliser.

Plusieurs études et enquêtes ont interrogé cette jeunesse et ainsi esquissé ses contours, dit ses inquiétudes, ses souffrances comme ses aspirations, ses engagements et ses souhaits pour demain. Cela m’a donné envie de poser cette question simple, encore que… : « C’est qui, ou plutôt, c’est quoi la jeunesse d’aujourd’hui ? (1) »

Avant de nous tourner vers les statistiques, commençons par définir de quelle tranche d’âge nous allons parler, car chacun d’entre nous ne donne pas nécessairement le même sens au mot « jeunesse ».

Dans Le Larousse, on lit que la jeunesse est « la période de la vie humaine comprise entre l’enfance et l’âge mûr ». Cette définition très large montre toute la difficulté de définir précisément ce qu’est la jeunesse.

Âge et passage

En effet, comme l’a écrit le sociologue de la jeunesse Bernard Roudet dans le n° 24 de la revue Après-Demain (2012), elle est « à la fois âge et passage : elle constitue un âge de la vie marqué par le passage de l’adolescence vers l’âge adulte. Âge des possibles et des expérimentations, âge des engagements et des choix, la jeunesse est une période d’apprentissage des responsabilités, d’accès à l’indépendance matérielle et de construction identitaire de l’autonomie ».

Les jeunes de 15 à 24 ans ont longtemps été représentatifs de la jeunesse et c’est encore, par exemple, la tranche choisie par les Nations unies pour sa collecte de données. Mais, aujourd’hui, n’entre-t-on pas dans l’adolescence, à savoir n’acquiert-on pas une relative autonomie, aux alentours de la classe de cinquième, et dans l’âge adulte, avec l’allongement des études, après 24 ans ? L’Insee a par exemple ces dernières années repoussé la borne supérieure de cette périodisation en y ajoutant les 25-29 ans. De même, de nombreux sociologues la font aujourd’hui débuter vers 12 ans. La jeunesse est une réalité sociale qui « n’existe pas en soi, de façon stable et intemporelle ». Elle est une production de la société, et ainsi définie par des contextes historiques, sociologiques, économiques ou juridiques déterminés.

Paragraphes

Une journée pour la jeunesse du monde  

La journée internationale de la jeunesse, recommandation de la Conférence mondiale des ministres de la Jeunesse, est célébrée le 12 août depuis décembre 1999. À cette date, tous les acteurs éducatifs sont invités à organiser des activités d’information, de manière à faire connaître le Programme d’action mondial pour la jeunesse à l’horizon 2000 et au-delà, qui vise entre autres à améliorer différents aspects de la vie des jeunes : éducation, loisirs, lutte contre la délinquance juvénile, protection de l’environnement, emploi, santé, etc.

Sur la page des Nations unies consacrée à cette journée, vous trouverez de nombreux liens menant à des ressources numériques (documents, vidéos…) et à d’autres institutions travaillant autour de la jeunesse.

Jeunes et pandémie

Selon le dernier Rapport mondial sur la jeunesse de l’Unesco, on dénombrait en 2020 dans le monde quelque 1,2 milliard de jeunes âgés de 15 à 24 ans, représentant près de 16 % de la population mondiale. En élargissant cette périodisation, on dépasse donc sans difficulté les 2 milliards d’individus. Un nombre considérable qui représentera en 2050, pour ceux qui ont actuellement moins de 25 ans, plus de 90 % des travailleurs dans la force de l’âge.

On doit donc prendre aujourd’hui soin de ces jeunes qui sont notre futur, en matière de santé, d’éducation et d’apprentissage… On doit investir dans leur avenir. Certains verront là un lieu commun, mais il est important de ne jamais l’oublier, car la jeunesse a bel et bien, comme l’a dit Emmanuel Macron, été frappée de plein fouet par la crise de la Covid-19. C’est même une constituante forte de cette jeunesse d’aujourd’hui. « La fermeture des écoles, les confinements et la perturbation des services essentiels durant la pandémie ont eu des effets dévastateurs sur les progrès réalisés depuis des décennies dans le développement du capital humain », notait lui aussi en février 2023 David Malpass, président du groupe de la Banque mondiale.

Un jeune âgé de 10 à 19 ans sur sept souffrait d’un trouble mental en 2021.
© Estelle Perdu

La pandémie a, par exemple, porté un sérieux coup à l’emploi des jeunes. En 2020, selon les données de ce même groupe, plus de 17 % de la population active âgée de 15 à 24 ans, était au chômage. Ce taux, près de 2,5 fois supérieur à la moyenne de l’ensemble de la population active mondiale (6,6 %), n’a cependant rien de surprenant : c’est une réalité qui ne cesse de croître depuis plus d’une trentaine d’années et qui s’est encore accentuée pendant la crise sanitaire.

De même, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dénombrait en 2021 qu’un jeune âgé de 10 à 19 ans sur sept souffrait d’un trouble mental, tout en précisant que « lorsque les troubles mentaux des adolescents ne sont pas pris en charge, les conséquences se font sentir jusqu’à l’âge adulte, ce qui nuit à la santé physique et mentale et limite la possibilité de mener une vie épanouissante à l’âge adulte ».

Les confinements ont eu un réel impact psychologique fort sur les jeunes (une augmentation des problématiques de santé mentale chez les adolescents a été notée en 2021 et 2022 par Santé publique France), comme ils ont montré la faiblesse et le peu de dispositifs d’aide adaptés à cette tranche d’âge. Quelques progrès ont été réalisés depuis sur notre territoire, avec notamment la campagne de sensibilisation à la santé mentale, intitulée #JenParleA, en partenariat avec Fil santé jeunes.

Zoom sur les jeunes d’ici

Ce rapide portrait de la jeunesse dans le monde ne nous dit pas pour autant qui et quoi sont les jeunes de France. C’est ce que nous allons aborder, en nous arrêtant auparavant sur une caractéristique souvent considérée commune et incontournable de la jeunesse d’aujourd’hui : les usages numériques. Les jeunes seraient nés avec le numérique et dans un environnement où le numérique est omniprésent… et cette réalité serait en grande partie à l’origine de ce qu’ils sont.

(1) Les férus de cinéma auront noté la référence au leitmotiv de l’émission d’Arte, Blow Up.

Une ou des jeunesses ?

Il y a la jeunesse, la réalité sociale « définie par des contextes historiques, sociologiques, économiques ou juridiques déterminés », mais surtout des jeunes qui vivent dans des milieux socio-économiques et socioculturels différents. Sans vouloir tomber dans la caricature, il est évident que la jeunesse urbaine ne rencontre pas les mêmes difficultés que celle du monde rural, que la confession religieuse des jeunes peut influencer le regard qu’ils portent sur la société, que la poursuite des études après le bac est souvent conditionnée par le niveau social, etc. N’oublions pas ces faits, car les jeunes que nous côtoyons au quotidien ont eux aussi des spécificités qui leur sont propres. Il n’y aurait donc pas une mais plutôt des jeunesses.

Titre :
Aujourd’hui, qu’est-ce que la jeunesse ?
Auteur :
Florent Contassot
Publication :
20 mai 2024
Source :
https://www.jdanimation.fr/node/2312
Droits :
© Martin Média / Le Journal de l'Animation

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

©2023 Martin Média - Tous droits réservés 
Les contenus, vidéos, infographies et photographies de ce site ne peuvent être utilisés sans autorisation. 
Conception graphique et développement du site : Metropolitan Neo