Les recommandations pour la reprise des sessions de formation BAFA/BAFD sont parues – Photo d'archive © Laurence Fragnol

Quelles recommandations sanitaires pour la reprise des sessions de formation Bafa/Bafd ?

Mise à jour du 19 juin : attention, l'article ci-dessous est obsolète ; rendez-vous sur cette page pour découvrir les nouvelles règles applicables à compter du 22 juin.

Ce protocole sans réel fondement réglementaire est évolutif. Il s’inspire beaucoup pour les aspects sanitaires de ceux qui existent déjà pour les ACM.

Les sessions peuvent reprendre dès aujourd’hui, à condition d’avoir pu être déclarées. Notons que le délai de déclaration est ramené vu l’urgence à 8 jours au lieu d’un mois. Voici l’essentiel des conditions de reprise, qui bien sûr doivent s’inscrire dans les mesures générales prises au plan national dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire.

Principes généraux
• Toutes les sessions peuvent reprendre partout, à l’exception des qualifications surveillant de baignade qui ne peuvent reprendre qu’en zone verte.
• Le nombre total de stagiaires accueillis dans une session ne doit pas dépasser 18 (au lieu d’un maximum de 40).
• Cette limitation de la taille doit permettre de réaliser des travaux en deux groupes de 9, ce qui respecte l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes.
• L’équipe pédagogique est composée au moins d’un directeur de session et d’un formateur.
• Le maintien de la distanciation physique et des gestes barrières s’applique à tous les temps de formation et de vie de la session.

Formation des formateurs
• Les formateurs sont formés préalablement à l’encadrement d’une session aux gestes barrières, aux règles de distanciation physique, au port du masque et aux prescriptions de ce document.

Port du masque
• Le port du masque est obligatoire pour l’ensemble des participants, stagiaires et formateurs dès lors que les règles d’hygiène et de distanciation sociale ne peuvent être respectées.
• L’acquisition des masques des stagiaires est à leur charge.
• Lorsque les stagiaires n’ont pas de masque, ils ne peuvent pas participer à la session de formation.
• L’organisme de formation doit fournir les masques pour les formateurs.
• Le lavage des mains (eau et savon avec séchage soigneux de préférence avec une serviette en papier jetable sinon à l’air libre) doit être organisé avant et après chaque temps de formation. L’utilisation d’une solution hydroalcoolique peut être envisagée.

Nettoyage/désinfection
• L’ensemble des dispositions relatives aux séjours avec hébergement sont reprises :

nettoyage approfondi des locaux préalablement au démarrage de la session ;
– entretien des locaux deux fois par jour ;
désinfection quotidienne des objets fréquemment touchés (poignées de portes, surfaces, sanitaires, sols, objets à vocation ludique ou pédagogique…) ;
– des points d’eau en nombre suffisant pour permettre le lavage des mains doivent être prévus à proximité des lieux d’accueil et de temps de formation ;
– l’approvisionnement en équipements et produits nécessaires à l’hygiène est une priorité (savon liquide, essuie-mains à usage unique, poubelles à ouverture non manuelle). Il appartient à la structure de pourvoir aux solutions hydroalcooliques ;
– les salles d’accueil, de formation et de restauration doivent être équipées en distributeurs de solutions hydroalcooliques pour l’ensemble des participants à la session.

La possibilité de nettoyage des locaux par les stagiaires
• Lorsque ces dispositions sont prises en charge par les stagiaires, elles doivent être en amont définies au sein du projet pédagogique de la session. L’équipe pédagogique doit veiller à leur stricte application.

La capacité d’accueil et l’organisation des salles
• La capacité d’accueil est déterminée de manière à respecter une distance d’au moins un mètre entre les tables ou les chaises (soit environ 4 m² par stagiaire). La salle doit être ventilée de préférence naturellement, le plus fréquemment possible.
• L’organisation de la session doit permettre d’avoir dans les salles du matériel et du mobilier dédié à chaque stagiaire : chaises et tables individuelles.
Le matériel pédagogique peut être mutualisé dès lors que les consignes sanitaires sont respectées.
• Les stagiaires doivent venir avec leur propre matériel de prise de note.
• Le projet pédagogique doit prévoir les conditions d’organisation de l’espace, les conditions d’aménagement des salles.
• L’équipe peut définir d’autres conditions de sécurisation du groupe, notamment si des phases de coopération sont proposées au sein de la session ou lorsque des jeux de contact sont proposés aux stagiaires (par exemple jeux de chat ou d’autres formes de jeux traditionnels). Le lavage des mains et le port de masques dans le cadre de jeux collectifs de plein air apparaissent essentiels dans ce type de situations.

Un projet de session adapté
• Le projet de formation doit tenir compte de la distanciation physique et des gestes barrières. Les formateurs inviteront les stagiaires à construire une réflexion ou une analyse et une projection en situation pratique de ce que le contexte de crise produit sur les mises en œuvre pédagogiques. Par ailleurs, les sessions devront permettre aux stagiaires d’appréhender les leviers pédagogiques mobilisables en ACM dans un contexte de crise sanitaire.
• Lorsque des échanges de supports pédagogiques sont nécessaires, la désinfection du matériel doit être effectuée avant et après l’activité de façon à limiter les risques de contamination. Il est recommandé de limiter l’utilisation des documents papier et d’encourager les affichages permanents plastifiés facilement nettoyables.
• Les temps de formation, y compris lorsqu’ils concernent des apports autour de jeux collectifs, jeux de plein air, doivent être organisés dans l’enceinte ou à proximité immédiate du bâtiment qui reçoit la session théorique.
• Les temps de formation organisés à l’extérieur de l’enceinte de la session théorique ne peuvent rassembler plus de 10 personnes, formateurs compris.

Mesures spécifiques à destination des stagiaires
• Une information claire sur les consignes sanitaires doit être affichée dans l’ensemble des lieux fréquentés par les stagiaires.
• Les consignes à respecter doivent faire l’objet d’un temps organisé dès le début de la formation, afin de permettre la participation des stagiaires à la vie collective : aussi bien les règles de vie que la prise en charge des mesures sanitaires dont ils seront également porteurs en ACM.
• Un document écrit doit être adressé au candidat par voie électronique en amont de la session de formation. Le candidat prend connaissance des mesures sanitaires et des consignes à respecter puis s’engage à les respecter par courriel ou par tout autre moyen décidé par l’organisme de formation.
• Le document adressé aux stagiaires indique :

– les consignes à respecter impérativement, notamment la distance de un mètre minimum ;
– le strict respect des horaires et consignes données par les formateurs ;
– la nécessite d’apporter leur propre petit matériel (stylo, carnet…) et l’interdiction du prêt de matériel entre stagiaires ;
– la nécessité de respecter, avant l’entrée dans la salle d’accueil de la session concernée, le port du masque et le lavage des mains ;
– les conditions d’organisation de la collecte des déchets afin de respecter les mesures sanitaires ;
– le protocole prévu par l’organisme de formation sur les consignes à respecter en cas de suspicion de contamination.

La restauration
• La restauration doit être envisagée sous forme de paniers ou de plateaux repas. Les stagiaires et formateurs déjeunent à distance d’un mètre au moins les uns des autres. Le respect des mesures physiques de distanciation s’applique dans tous les contextes et tous les espaces.
• La gestion des matériels collectifs (plateaux, couverts, brocs d’eau, etc.) est adaptée pour limiter les contacts.
• Points de vigilance :

– se laver les mains avant et après le repas ;
– nettoyer les tables, les chaises après les repas ;
– prévoir les modalités de distribution d’eau de manière à limiter les contacts ;
– proscrire l’utilisation de micro-ondes collectifs ;
– pour les sessions organisées en externat, proscrire le stockage collectif des repas amenés par les stagiaires ;
– en cas de maintien de l'usage des fontaines à eau, mettre à disposition des solutions hydroalcooliques pour se désinfecter les mains avant et après utilisation ;
– aérer le local de prise des repas avant et après, en ouvrant les fenêtres par exemple, ou veiller au bon fonctionnement de la ventilation ;
– déposer les déchets dans des poubelles équipées de sacs. Vider les poubelles quotidiennement ;
– proscrire l’utilisation des distributeurs automatiques de boissons et confiseries ou prévoir la mise à disposition de solutions hydroalcooliques pour une désinfection avant et après utilisation.

Sessions en internat
• Avant la réouverture, l’organisme de formation veille au nettoyage approfondi de l’ensemble des pièces de vie et d’hébergement.
• L’organisme de formation prévoit un nettoyage approfondi quotidien, notamment des espaces collectifs.
• La session doit être aménagée de manière à respecter la distanciation physique d’au moins un mètre. Pour ce faire, il y a lieu :

– de répartir les chambres en fonction des effectifs et dans le respect de la distanciation physique et le cas échéant, d’attribuer des chambres individuelles ;
– de neutraliser le mobilier et matériel non nécessaires (le mobilier neutralisé peut être matérialisé par une signalétique ou un balisage) ;
– de veiller à aérer régulièrement les espaces collectifs utilisés dans les lieux de couchages.
– de rappeler aux stagiaires la nécessité d’aérer régulièrement les chambres ;
– d’organiser les rotations pour l’accès aux espaces collectifs (salles de bains, salle de restauration ou de vie commune) de manière à permettre une désinfection adaptée entre chaque utilisation, dans la mesure du possible, par des lingettes désinfectantes.

Formation à distance
• Afin de tenir compte de la situation de certains stagiaires Bafa (difficultés de transport, d'hébergement...), les organismes de formation ont la possibilité de proposer la mise en place pour les sessions d’approfondissement d’une formation à distance pour tout ou partie de la session.

Déclarations
• Les déclarations pourront être adressées aux directions régionales qui recevront ces demandes avec bienveillance compte tenu de la crise sanitaire, jusqu’à huit jours avant le début de la session théorique contre un mois en principe.

Téléchargez ici le document PDF officiel du protocole sanitaire de reprise des sessions de formation Bafa et Bafd.

Si vous appréciez nos informations accessibles en lecture gratuite,
vous pouvez nous soutenir et découvrir d'autres contenus exclusifs
du Journal de l'Animation en souscrivant un abonnement à notre mensuel
ou en visitant notre boutique en ligne.
Merci à vous !

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

450 fiches d'activités

Demande Numéro gratuit

Mon Journal-Bilan Directeur d'ACM