Aller au contenu principal

La vie associative à la loupe

Chapo

L’injep a récemment publié un précieux portrait des principales dimensions de la vie associative. Les Chiffres clés de la vie associative 2023 est un document à découvrir.

Visuel
Image
Droits
© DR
Publié le
Corps

Combien la France compte-t-elle d’associations ? Quels sont les domaines qui en comptent le plus ? Quelle est la proportion de femmes à la tête des associations ? Comment l’emploi salarié associatif évolue-t-il ? Ou encore qui sont les bénévoles, les adhérents et comment participent-ils à la vie associative ? Etc.

Répondre à ces questions avec de vrais chiffres, recoupés et vérifiés, permet de mieux cerner ce qu’est le tissu associatif français et son évolution. C’est également l’opportunité d’y situer l’association pour laquelle vous travaillez ou dans laquelle vous œuvrez ponctuellement.

© DR

Ces données statistiques sont donc précieuses, pour peu qu’on puisse s’en saisir rapidement et qu’elles ne se limitent pas à une succession indigeste de chiffres. Proposer un ensemble lisible de données est l’une des grandes qualités des Chiffres clés de la vie associative 2023. En effet, ce recueil publié par l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire restitue l’ensemble des données sous la forme d’infographies variées et accessibles à tous. Il dresse ainsi sur 42 pages un portrait synthétique des principales dimensions de la vie associative.

Les Chiffres clés de la vie associative est le fruit d’une collaboration avec l’ensemble des producteurs de données sur la vie associative, issus de la statistique publique mais aussi de la recherche et du secteur associatif lui-même.

Les chiffres du monde associatif

Panorama général

Dans un premier temps, la publication précise le nombre d’associations actives sur le territoire. On apprend qu’il existait 1,3 million d’associations actives en 2018 et que c’est un chiffre stable ces dernières années. Pour ce qui est de leur domaine d’activité : « 25 % des associations relèvent du domaine du sport, 20 % de la culture et des spectacles et 19 % des loisirs ». 19 % d’entre elles déclarent notamment des activités dans deux domaines différents. On découvre par ailleurs que seulement 170 000 d’entre elles sont employeuses. On notera que, le plus souvent, les associations non-employeuses relèvent des domaines des loisirs (96 %) ou de la défense de causes, de droits, d’intérêts (91 %) et du sport (85 %). En 2018, le domaine de l’action sociale, humanitaire et caritative regroupait 31 % de l’emploi salarié associatif.

© DR

 

© DR

Plus dans le détail

Dans un second temps, Les Chiffres clés de la vie associative nous brosse plus précisément un portrait des principales dimensions de la vie associative : gouvernance, emploi, bénévolat, adhérents, budget et dons. 

Fait intéressant et à l’image des progrès à aussi effectuer dans le monde du travail : on apprend dans ces pages que deux présidents sur trois sont des hommes, et que trois secrétaires sur cinq sont des femmes. Les présidences plus paritaires se retrouvent sans surprise dans les secteurs du social et de l’enseignement : toutefois 48 % des associations dans le domaine de l’hébergement social ou le médico-social ont seulement à leur tête une femme, et 44 % dans le domaine de l’enseignement, de la formation et de la recherche non médicale. Pour interroger ces chiffres, on remarquera que 71 % des salariés associatifs sont pourtant des femmes (contre 50 % pour l’ensemble des salariés).

Quelques données supplémentaires sur les présidents d’association : un tiers d’entre eux sont des chefs d’entreprise, cadres supérieurs ou professions libérales, et ils sont un tiers à être âgés de plus de 65 ans. De surcroît, sept président·e·s d’association sur dix ont plus de 5 ans d’ancienneté dans leur fonction. Des chiffres qui clairement interrogent…

Dans cette publication, on découvre aussi des données relatives à la participation des enfants au monde associatif (quatre sur dix sont inscrits dans un club ou une association sportive ou culturelle) ou encore sur le budget des associations (la part des financements privés s’y élève à 55 % et les commandes publiques et les subventions publiques représentent 49 % du budget des associations employeuses).

Au final, il est difficile de faire le tour de cette publication en quelques lignes parce qu’elle regorge de statistiques qui montrent également les forces et les faiblesses du monde associatif. Ce recueil est un indicateur précieux à feuilleter.

Métier

Titre :
La vie associative à la loupe
Auteur :
Florent Contassot
Publication :
2 mars 2024
Source :
https://www.jdanimation.fr/node/244
Droits :
© Martin Média / Le Journal de l'Animation

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

©2023 Martin Média - Tous droits réservés 
Les contenus, vidéos, infographies et photographies de ce site ne peuvent être utilisés sans autorisation. 
Conception graphique et développement du site : Metropolitan Neo