Aller au contenu principal
Catégorie d'info

Les animateurs appelés à la grève le 19 novembre

Chapo

Plusieurs syndicats du secteur de l’animation appellent à un mouvement de mobilisation national, aussi bien dans le secteur public que dans le privé, le vendredi 19 novembre.

Visuel
Image
Publié le
Corps

Alors que le secteur de l’animation peine à recruter, comme le montraient récemment une enquête de l’Andev et une étude d’Hexopée et du Fonjep, trois syndicats ont décidé d’appeler à la grève le vendredi 19 novembre prochain. En effet, les salariés du secteur public comme les agents de la fonction publique territoriale sont invités à se mobiliser pour demander une amélioration de leurs conditions d’emploi, de leur statut, de leur formation, ou encore de leur rémunération…

L'USPAOC-CGT pour le privé et les associations

L’USPAOC-CGT (Union nationale des syndicats CGT des personnels des associations et organismes sociaux, sportifs & culturels) revendique notamment dans un communiqué du 1er novembre :
• "un salaire minimum à 1800 € brut à temps plein,
• la fin des temps partiel subis et la mise en place d’un système limitant les coupures,
• la reconnaissance des métiers,
• des formations diplômantes,
• la mise en place d’un service public de l’enfance,
• l’amélioration des conditions de travail,
• un taux d’encadrement permettant de travailler dans de bonnes conditions,
• une pénalité sous forme de sur-cotisation pour les employeurs utilisant des contrats courts, CDD et intérim…"

La Fédération SUD collectivités territoriales

La fédération Solidaires SUD Collectivités territoriales, dans un courrier adressé le 9 novembre à Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publique, a quant à elle justifié son dépôt de préavis de grève national par différents maux dont souffrent l’animation et l’éducation “depuis très longtemps” : “taux de précarité très élevé, temps partiels imposés, rémunérations faibles, journées de travail fortement discontinues, absence de déroulement de carrière et de formation, assouplissement des taux d’encadrement dégradant la prise en charge éducative et les conditions de travail…”

Ce préavis est valable pour “la journée du 19 novembre 2021 à partir de 00h1 (il comprend la nuitée en amont de cette journée pour les personnels travaillant en horaires décalés). Il concerne tous.tes les agent.es titulaires, non titulaires et vacataires des collectivités territoriales et de leurs établissements publics relevant des métiers d’animateur·rices de loisirs, Agent spécialisés d’écoles maternelles (ASEM), responsable d’animation loisirs (REL) et AVS périscolaire.”

Cette fédération demande pour sa part :
• "une négociation salariale immédiate pour le dégel de la valeur du point d’indice, le rattrapage des pertes subies et l’augmentation du pouvoir d’achat soit 300 € d’augmentation immédiate pour toutes et tous, le point d’indice à 5 € et le traitement de base à 1700 € net,
• la titularisation de tou.tes les animateurs/trices du public et de véritables CDI pour ceux du privé, qui répondent à des besoins permanents pour un taux d‘emploi qui prenne en compte les temps de préparation et de réunion,
• la fin des temps partiels imposés,
• le retour à des taux d’encadrement non dérogatoires compatibles avec une qualité pédagogique sur le périscolaire,
• une véritable campagne de professionnalisation des animateurs sur tout le territoire dans le respect des qualifications,
• le passage en catégorie B, par la voie du concours, de l’examen professionnel ou encore de la promotion interne, de tou.tes les agent.es de la fonction publique qui assument des missions de direction et/ou d’encadrement ainsi que la création d’une catégorie A dans la filière animation,
• des moyens humains et pédagogiques suffisants nous permettant de remplir nos missions dans l’intérêt des enfants que nous accueillons."

Une assemblée générale en ligne avec la Fédération CNT

Enfin, la Fédération CNT des travailleurs et travailleuses territoriaux, qui fait le même constat que ses homologues, appelle dans un communiqué à rejoindre la grève et toutes les initiatives locales, notamment devant les préfectures, le 19 novembre 2021. Elle souhaite également “que cette grève soit un moment pour les anims de s’organiser en assemblées générales physiques ou en ligne afin de continuer la mobilisation.” Elle organise une AG nationale en ligne le 19 novembre à 11h sur ce lien : https://meet.jit.si/AnimationenGrève

Difficile pour l’heure de dire si ces appels à la mobilisation, largement relayés sur les réseaux sociaux, seront suivis sur le terrain, mais une chose est sûre : ils confirment une tension de plus  en plus importante dans le monde de l’animation, alors qu’une concertation doit s’ouvrir prochainement, à l’initiative de Sarah El Haïry, secrétaire d’État à la Jeunesse et à l’Engagement, dans le but de “revaloriser tout le secteur”.

Titre :
Les animateurs appelés à la grève le 19 novembre
Auteur :
David Jecko
Publication :
13 avril 2024
Source :
https://www.jdanimation.fr/node/1080
Droits :
© Martin Média / Le Journal de l'Animation

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

©2023 Martin Média - Tous droits réservés 
Les contenus, vidéos, infographies et photographies de ce site ne peuvent être utilisés sans autorisation. 
Conception graphique et développement du site : Metropolitan Neo